Club Med : un resort par an dans les Alpes !

Production

La pause de première pierre du Club Med d’Arc 1600 avait presque des allures d’inauguration ce mercredi 6 septembre sur le site de ce resort Premium de 434 chambres qui ouvrira en décembre 2018. Après 4 mois et demi de chantier, ce futur fleuron alpin 4 et 5 tridents est en effet déjà largement sorti de terre ! Impressionnant…

 

Si Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med et Michel Giraudy, maire de Bourg-Saint-Maurice (un ancien GO ! à sa gauche) manièrent non sans complicité la truelle pour la traditionnelle cérémonie de la pose de la première pierre, l’instant était d’abord symbolique ce mercredi midi. Car démarré le 24 avril dernier, le chantier du futur Club Med ainsi mis en lumière a déjà beaucoup avancé ! Encore deux étages ici, deux étages là… et l’ensemble de ce nouveau resort alpin (Architecte : Christian Plateau, designer Didier Rey) sera sorti totalement de terre en novembre prochain. Élevé dans un écrin de nature le long de la piste Mont Blanc (bien vu pour un fleuron montagne !), ce club dont on devrait bientôt connaître le nom offrira dès décembre 2018, 410 chambres 4 tridents et 24 suites familiales 5 tridents, soit au total plus de 1 000 lits.

Près de 100 M€ d’investissements

«Il sera notre plus grand resort haut de gamme des Alpes» s’est félicité Henri Giscard d’Estaing devant le parterre d’élus, prestataires et partenaires réunis dans ce qui sera demain le vaste bar théâtre du resort. Et le président du Club Med de décliner ses atouts : bénéficiant d’un emplacement exceptionnel (2,5 hectares) sur le domaine de Paradiski, ce resort de 51 000 m2 sera ouvert hiver et été (« en tout cas à partir de l’été 2020 ») pour les familles (avec formules d’encadrement des bébés de 4 mois aux jeunes de 17 ans) et les couples actifs. Et il offrira des activités de ski,  hors ski (spa, piscine..) et une expérience culturelle et culinaire unique, vitrine de l’art de vivre savoyard. Coût total d’investissement : près de 100 M€. Le projet est porté par cinq partenaires financiers : la Foncière hôtelière des Alpes (27,8%), la Caisse des dépôts et consignations (22,2%), le Crédit Agricole des Alpes (22,2%), la Caisse d’Épargne des Alpes (22,2%) et la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes (5,6%).

Après Les Arcs, Tignes

«Club Med Arc 1600 s’inscrit dans notre stratégie de leader mondial des vacances haut de gamme tout compris à la montagne» a également rappelé Henri Giscard d’Estaing avant de passer la parole aux élus présents. La marque au trident attire de plus en plus de clients internationaux : ces derniers constituent en effet 57 % des clients Club Med dans les Alpes, soit une hausse de + 4  points en deux ans (et même + 7 % d’Israéliens et + 5 % de Brésiliens). Conformément à sa stratégie de développement – «un nouveau Club Med par an dans les Alpes» -, après Grand Massif Samoens-Morillon cet hiver, puis Arc 1600 en décembre 2018, le suivant sera construit à Tignes, au pied du futur Ski Dôme de la station. Son permis de construire devrait être déposé fin septembre pour attaquer les travaux en avril 2018. Devrait suivre l’Alpe d’Huez avec une montée en gamme et une extension du resort existant. Et des études sont menées en parallèle avec les municipalités d’Avoriaz, des 2 Alpes et de Valloire pour 2020/2021. Pas de doute, le Club Med croit en la montagne. Après avoir milité pour repousser la fin de saison hivernale avec le Printemps du ski, il lance même un nouveau défi : réinventer la magie de Noël à la montagne. Il va remettre désormais Noël à la neige en tête de toutes ses offres commerciales et engager pour cela une campagne TV, cinéma et médias digitaux dès le 10 septembre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *