Commerciaux du tourisme: l’Arctour fait le buzz !

Production
A l'Arctour, les commerciaux du tourisme ont décidé d'innover par rapport aux traditionnels workshops pour attirer les agents de voyages.

Pari gagné pour l’Arctour, association des commerciaux du tourisme tournant en Auvergne Rhône-Alpes Bourgogne et Franche-Comté. Après la réussite de la toute première Garden party en juin, la tournée de onze workshops disruptifs a fait le buzz. Bilan avec Sabri Trabelsi, son président, à l’occasion du dernier rendez-vous 2019 organisé à Valence.

 

Leur « der des der » était prévue à Valence le 12 décembre. Au tout nouveau Trampoline Park qui depuis deux mois invite petits et grands à venir rebondir ici pour éviter les deux bras tournants du twister, là pour marquer un panier de basket, plus loin pour réussir un parcours d’obstacles… Comme pour chaque workshop de l’Arctour, le lieu a été choisi afin de faire vivre aux agents de voyage une expérience unique après le temps d’échanges avec les commerciaux présents (12 à Valence).

 

Le fil rouge proposé par les organisateurs de ce rendez-vous était, à quelques jours de Noël, le retour en enfance. «Pour chaque ville choisie, trois adhérents sont en charge de la recherche du lieu et d’une thématique, l’idée étant de proposer des rendez-vous disruptifs pour sortir d’un simple alignement de stands avec cocktail et remise de cadeaux par tirage au sort. Et attirer ainsi le maximum d’agents de voyage» résume Sabri Trabelsi, président de l’Arctour. De l’exceptionnel, du ludique, de la nouveauté… Tout était possible dans un cadre budgétaire allant de 1.400 à 2.500 € par date.

 

Onze étonnants workshops

Les idées ont fusé et les projets ont été très variés. Le tout premier a été organisé le 11 avril chez Georges Blanc à côté de Bourg-en-Bresse. Le chef 3-étoiles est même venu saluer la… cinquantaine d’agents de voyage venus de Bourg-en-Bresse, de Cluny, Villefranche-sur-Saône, Mâcon, Ambérieu-en-Bugey et même Oyonnax. A chaque fois, la date était donnée mais le lieu et la thématique n’étaient pas immédiatement dévoilés pour garder un effet de surprise. Et des surprises il y en a eu !

A Annecy, une Guinguette Party avec concours de pétanque fut organisée au tout nouveau restaurant E-motion ; à Besançon, 24 agents de voyage participèrent à une soirée workshop & massages. A Macon, 28 agents apprécièrent le workshop dégustation de vin prévu au Caveau de la maison Mâconnaise des vins. A Lyon, rendez-vous avait été donné à la Tony Parker Adéquat Academy, un lieu unique en France, pour une soirée sous le signe du basket.

 

Des étapes historiques et des territoires oubliés

Chaque thématique a été au préalable validée par le conseil d’administration. «Et à chaque fois, le pole d’organisation devait trouver trois à cinq lots offerts par tirage au sort » précise Sabri Trabelsi. Le choix des villes s’est fait avec les adhérents en deux temps. Le bureau a d’abord demandé à chacun d’entre eux d’indiquer leur choix de villes. Puis une fois la liste établie, ils devaient indiquer où ils comptaient aller. Au final, une ville devait être choisie par au moins dix adhérents  pour être retenue.

 

Valérie a gagné 2 billets A/R pour Papeete (Tahiti).

 

«Nous avions lancé une liste très large avec nos étapes historiques comme Lyon, Grenoble ou Annecy et des villes plus modestes souvent territoires oubliés. Mais dans ces terres oubliées, on a quelquefois fait vraiment le plein ! Comme quoi le produit fait toujours la différence» souligne le président de l’Arctour.

 

Bientôt des avant-workshops partenaires  ?

L’élan donné par le bureau a bien sûr été déterminant. Il s’en était donné les moyens en attribuant à chacun de ses membres une mission qu’il s’agisse de superviser les pôles d’organisation de workshop, de développer les outils technologiques, de communiquer ou de développer les partenariats… Et là aussi les choses ont bougé.

Le bureau de l’Arctour

L’Arctour qui regroupe aujourd’hui une cinquantaine de commerciaux représentant 60 marques a lancé cinq comptes sociaux (Facebook, Linkedin, Instagram, Twitter et Snapchat). Et l’association compte déjà quatre membres bienfaiteurs (IEFT Tourisme, EDV Centre Est, APST Centre Est et Alkemist Avocats). « Compte tenu du succès de notre première Garden Party en juin dernier, certains partenaires sont prêts à nous soutenir pour l’édition 2020 et de nouveaux sont venus spontanément vers nous» se félicite le président. Cette montée en puissance du partenariat pourrait se traduire par un temps leur étant dédié en première partie des workshops.

Publié par Nathalie Ruffier

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *