Conseils aux Voyageurs : la France veut réévaluer le risque en Mauritanie

Production

La France est "en train de réévaluer" le risque que représente un déplacement en Mauritanie après les meurtres lundi de quatre touristes français près d’Aleg à 250 kilomètres de Nouakchott, dans le sud du pays, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Lors d’une conférence de presse mercredi, la porte parole du ministère des Affaires étrangères, Pascale Andréani, a annoncé que "compte tenu de ce drame, nous sommes en train de réévaluer notre approche du risque que présente un déplacement en Mauritanie". Pour Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde, le Quai d’Orsay va préciser dans ses recommandations "qu’il ne faut pas aller dans cette zone en individuel". Il indique de toute façon que son intérêt touristique est "limité". De plus, les TO français qui programment la Mauritanie (VDM, Nomade, Terre d’Aventures, Point Afrique, Allibert, Club Aventure,…) "envoient surtout leurs clients (environ 10.000 par an) dans la région du Sahara au nord-est du pays, notamment dans l’Adrar". Quant à l’ombre d’Al Qaïda, Jean-François Rial est sceptique, même si elle n’est pas exclue. Bien sûr, les autorités mauritaniennes ont annoncé avoir arrêté deux membres de la branche maghrébine de cette organisation terroriste. Bien sûr, en septembre dernier, sur son site des Conseils aux Voyageurs, le ministère des Affaires étrangères indiquait qu’à "la suite de la menace renouvelée le 19 septembre 2007 par Al Qaïda à l’encontre des intérêts français au Maghreb, le risque d’attentat terroriste ne peut être écarté en Mauritanie". Mais pour le patron de VDM, ce crime semble plus crapuleux que terroriste. En attendant, il assure : "Il n’y a aucun risque sur la destination". D’ailleurs, "nous avons bien reçu quelques coup de fil de clients sur le départ, mais aucune demande d’annulation". Tout comme chez les autres tour-opérateurs spécialisés dans le tourisme d’aventure qui ont indiqué à l’AFP mercredi maintenir leurs circuits dans le désert mauritanien.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. REPONSE RAPIDE SOUHAITEE

    La mort de 04 touristes est grave.

    Pour l’instant il faut déconseiller cette destination.

    Il faut reporter ou annuler pour le moment .

    Voyager doit rester un plaisir et non une angoisse.

    Bon courage aux familles des victimes

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *