Départs de province: Top of Travel affiche au moins 32 villes de départ cet hiver

Top of Travel dans ses nouveaux bureaux à Montreuil:: Julie Arfi (marketing), Cyril Roucout (production), Helmut Stuckelschweiger (président) et Olivier Velter (commercial).

Pour chercher plus de croissance sur la clientèle groupes et individuels, Top of Travel met en place 11 vols baladeurs. Le TO se concentre sur ses 4 destinations majeures cet hiver et ouvre ses ventes été. Top of Travel pousse son atout maître: le départ en avion depuis les villes secondaires de toute la France.

En séjours et hôtels-clubs, Top of Travel concentre son offre pour l’hiver 2017-18 sur Madère, Malte, Cap-Vert et Canaries (Tenerife). Tandis qu’il monte à 25 circuits sur l’hiver (les mêmes, plus Portugal continental et Jordanie), le tour-opérateur ajoute 3 nouvelles destinations, Saint-Pétersbourg, Barcelone et Porto, à sa catégorie « Réveillons ».

 

Une production accessible « depuis 32 villes de départ –et peut-être 34, Biarritz et Rouen étant en discussion », indique Olivier Velter, directeur commercial. Une telle variété est liée à la mise en place de 11 vols dits baladeurs, soit 3 de plus que l’an dernier sur Palma et les deux nouvelles destinations de Top déjà ouvertes aux groupes, Sicile et Bulgarie. Les appareils, affrétés surtout auprès d’ASL, peuvent se poser dans différentes villes selon la programmation et les demandes spécifiques de la clientèle groupes.

Un atout et un casse-tête

Avec 38% du chiffre d’affaires réalisé par les groupes (en progression de 14%) et plus de 50% des clients, Helmut Stuckelschweiger, président de Top of Travel se qualifie volontiers de « groupiste« . D’autant que les demandes de personnalisation du programme « à la carte » se font « plus nombreuses ». Le départ de province est l’atout maître du TO. Son activité se répartit à 72% sur la province contre 28% pour Paris.

 

« Les agences de voyages sont contentes de trouver notre offre au départ de villes comme Dole, Cherbourg, Châteauroux ou Bergerac. Mais en hiver, c’est plus difficile. Déjà parce que notre offre, essentiellement sur l’Europe, ne se prête pas partout à la découverte en cette saison. Et puis les rivalités entre réseaux freinent les remplissages de nos vols baladeurs, les uns et les autres ne voulant pas parfois faire voyager leurs clients dans le même avion », explique le patron du TO.

Trois Top Clubs cet hiver

Top of Travel programme cet hiver 3 Top Clubs, le Tenerife Callao 4* (90 chambres, animation francophone) aux Canaries, le Quinta do Lorde 5* à Madère (110 chambres) et l’Iberostar Boa Vista 5* au Cap-Vert (270 chambres, animation internationale). Le TO a ajouté également un circuit, au Portugal habituellement proposé durant l’été.

 

Complément incontournable de la saison, les programmes réveillons. Cette année, Top of Travel a créé une nouvelle catégorie Privilège à Prague, Budapest, Vienne et Madère. « En Privilège, les programmes sont plus originaux, en hôtels 5*. Ils incluent un transfert privé et un guide francophone pour une journée » détaille Cyril Roucout, responsable de la production.

Chiffre d’affaires groupes et individuels en hausse

En termes de résultat, « on va frôler les 70 M€ en 2016-17, en hausse de 8%, et on reste en positif », assure Helmut Stuckelschweiger. « On a bien résisté malgré la concurrence accrue, sur Madère notamment qui a connu une meilleure rentabilité. Le panier moyen est en hausse de 6,8%, à 855€ » commente-t-il.

 

Sur l’exercice 2016-17, le TO a augmenté son offre en sièges de 18% à 97.800 sièges sur des appareils baladeurs densifiés à 150 places contre 125 l’année d’avant (exercice 1er novembre-31 octobre). Top of Travel a fait voyager 90.000 pax en 2016-17, soit 6% de plus que l’année précédente.

 

Pour le prochain exercice Top of Travel table sur une progression de 10% du chiffre d’affaires, grâce à l’introduction de deux nouvelles destinations, la Sicile et la Bulgarie. Les ventes hiver (pour individuels) « ouvertes en août montrent une avance à deux chiffres par rapport à l’an dernier » annonce Helmut Stuckelschweiger, et les ventes en groupes ont déjà bien commencé aussi. « Sur 2018, nous sommes en avance par rapport à cette année, avec 15.000 pax inscrits » précise le patron du TO.

Un TO « tellement proche » des agents de voyages

Top of Travel n’ira pas à Top Résa cette année: « trop cher et pas assez d’agents de voyages sur place ». Le TO a décidé de privilégier les rencontres à l’occasion de 20 tables rondes en province en septembre et octobre. « On se voit pour discuter des propositions de départ en fonction de nos 11 baladeurs » précise Olivier Velter.

 

L’opération sera suivie, de novembre à mars 2018, d’un grand roadshow « Madère » pour » faire vivre la destination » aux agences. Pas moins de 4 eductours sont d’ailleurs programmés sur la destination cette année.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *