Du « all inclusive enfant » dans 13 clubs Paladien

Production

Formule offerte quel que soit le régime repas des parents.
Création d’une division animation baptisée « NF Backstage ».
Ouverture de 4 clubs : Baléares, Turquie, Egypte et Cuba.
Pour se différencier des offres déjà nombreuses pour séduire les enfants, Nouvelles Frontières fera cet été un test dans ses clubs Paladien avec un tout nouveau produit destiné aux 3-12 ans. Baptisée « Vikid Club », cette formule « tout inclus » prévoit une prise en charge totale des bambins par des moniteurs diplômés d’État qui leur remettront un kit vacances à l’arrivée (sac, serviette de bain, casquette, montre, jeux de sociétés…). Ce package, qui concerne 13 clubs Paladien sur 25 programmés cet été, inclut donc les boissons à volonté (lait, sirop, sodas…), des repas « découverte », un goûter et des tas d’activités en groupes. Directeur du tour operating, Jean-Marc Siano fait remarquer que le « tout inclus enfant » s’applique aux seules unités de Corse, Cuba, Grèce, Crète, Egypte, Tunisie, Maroc, Sénégal, Guadeloupe et Rép. Dom. et cela quelle que soit la formule de pension des parents. Il ajoute : « 40 % de nos ventes séjours s’effectuent dans nos clubs, soit 1 forfait sur 10. Et cet été, les familles sont notre priorité. » Le TO, qui nourrit de réelles ambitions sur ce segment de produit, vient ainsi de créer une division animation « NF Backstage » dont le but est d’assurer la mise en place des équipes Paladien lors d’ouvertures de nouvelles unités. « Notre objectif est d’avoir 38 clubs d’ici fin 2007, qu’ils soient en franchise avec notre partenaire Riu ou en gestion partielle », poursuit le directeur qui préfère la première option pour sa souplesse. Premiers concernés par « NF Backstage », les nouveaux Paladien des Baléares et de Turquie (Antalya) qui ouvriront au printemps. Mais aussi le bateau-club sur le Nil en Egypte, ainsi qu’un village de 143 chambres à Varadero où le groupe est engagé dans un processus de développement important en partenariat avec le gouvernement cubain. « Dès que Corsair obtiendra l’autorisation de desservir l’île en régulier nous y ouvrirons d’autres hôtels pour satisfaire la demande », conclut le directeur qui espère connaître le même succès que dans ses 2 clubs dominicains.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *