Easy lève le voile sur ses filiales croisière et hôtellerie

Production

La famille Easy s’agrandit. Après avoir expérimenté avec plus ou moins de succès le transport aérien, la location de voiture, les Webcafés, les services financiers ou les complexes cinématographiques, Stelios Haji-Ioannou, le fondateur du groupe, vient de confirmer ses projets de diversification dans la croisière, l’hôtellerie et les transports en commun. Après la vente récente de près de 4 millions de ses actions dans Easyjet (pour un montant estimé à environ 20,16 millions d’euros), Stelios Haji-Ioannou a en effet entrepris de faire son « shopping » en vue du lancement de ses nouvelles filiales. Il a ainsi acquis la première unité de la future flotte Easycruise en rachetant auprès de l’armateur Renaissance Cruises l’ex-Renaissance 2, construit en 1990. Une fois remis à neuf et relooké façon Easy, ce navire de 250 pax devrait être déployé à partir de l’été 2005 sur un itinéraire méditerranéen passant par Barcelone, Ibiza, Nice et la Sardaigne. Avec Easycruise, fini le package classique avec circuit d’une semaine ou plus. Ici, le passager embarque et débarque quand il le souhaite et règle son séjour au nombre de nuits passées à bord, les cabines étant accessibles à partir de £29 (42 E) la nuit. Et pour rallier les ports visités, les passagers pourront toujours emprunter les liaisons Easyjet… Stelios Haji-Ioannou veut ainsi révolutionner le marché de la croisière et séduire la clientèle des 20-40 ans. Les réservations pourraient être ouvertes dès cette année sur le site easycruises.com. Côté hôtellerie, le « serial entrepreneur » devrait inaugurer cette année à Londres, près de Cromwell Road, le premier établissement de la chaîne Easyhotel. En excluant toute restauration et en proposant le ménage des chambres et la fourniture des draps en option, la nuit chez Easyhotel s’affiche à partir de £5 (7,4 E). Ces différents projets ne désengagent cependant pas Stelios Haji-Ioannou de sa compagnie aérienne Easyjet dont il reste le plus important actionnaire avec 17 % des actions de la compagnie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *