Egypte : « Les familles ont compris que nous n’étions pas responsables… »

Production

Dans le crash de Charm el-Cheik, Jet tours a perdu 6 clients. Resté plutôt discret face aux médias, le TO s’explique enfin. « Dans cette affaire, nous avons choisi de rester en retrait de la scène médiatique, même si notre directrice des transports Hélène Abraham a été autorisée à répondre aux journalistes en tant qu’expert de l’aéronautique », explique la DG, Laurence Berman Clément. Le TO confie avoir été, en revanche, présent auprès des familles des victimes et des agences de voyages concernées jointes par téléphone dès samedi matin, jour du drame. « A 8 h déjà, une cellule de crise était montée chez nous et nos équipes dépêchées à l’aéroport CDG et à l’Ibis où se retrouvaient les proches », ajoute-t-elle. De plus, tout comme Fram, deux cadres de Jet tours ont assisté aux cérémonies en hommage aux victimes à Notre-Dame à Paris et en Egypte. « Sur place, certains proches de victimes comprenaient bien que nous, TO, n’étions pas responsables. Ce message positif a été véhiculé à l’ensemble de notre personnel. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *