En débat chez Manor : Faut-il s’inquiéter de la concentration des TO ?

Production

Terres d’Aventure Egypte

Avec la fusion TUI France Transat France, un nouvel ensemble qui, sur le papier, doit représenter 1,2 million de clients, 1,1 milliard de CA et 21% de parts de marché, les 70 dirigeants de Manor présents (sur 74) au congrès à Biarritz ce week-end ont souhaité aborder avec les quelques TO présents l’épineuse question de la concentration dans le tourisme.
Pascal de Izaguirre, président de TUI France, a voulu relativiser. Pour lui la menace ne vient pas de la fusion de TUI et Transat qui ne représentent « que 21% de parts de marché des TO du Seto » mais plutôt des « Google et autres qui sont nos ennemis ».

Il ne veut pas opposer artificiellement les TO aux agences de voyages : « nous, les TO nous avons besoin de vous, comme vous, les agences de voyages, avez besoin de nous. Si nous sommes marginalisés, nous n’existerons plus, mais vous, vous n’aurez plus rien à vendre ! ».

Il rappelle en outre que pour cet hiver le canal de distribution « le plus dynamique est le réseau tiers qui est en très forte augmentation ». Même la rémunération ne devrait pas poser de problème puisqu’il n’a « encore entendu aucun réseau tiers se plaindre des taux de commissions accordés par TUI ».
De toute façon, « on ne pourra pas développer la marque TUI sans s’appuyer sur le réseau d’agences de voyages » dit encore celui qui se déclare partisan de relations entre partenaires « plutôt apaisées »…

Terres d'Aventure Egypte

A propos de la consolidation, il estime que le secteur du tourisme va vers une consolidation inéluctable. « Il y a eu Fram et Promovacances et il y a aura d’autres » a-t-il dit. Il a rappelé qu’en France, « l’industrie du tour-operating est très peu consolidée par rapport aux autres secteurs ». Il ne voit donc pas pourquoi elle échapperait à ce mouvement de concentration.

mgm

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *