Equatoriales : Echec du projet participatif de reprise

Production

Le projet "Un Nouveau Départ" n'a pas réussi à lever les fonds nécessaires (minimum 110.000 euros) pour proposer la reprise des activités Equatoriales au liquidateur de Donatello, annonce Jean-Michel Juloux, l'initiateur du projet, dans un communiqué.
 "Les professionnels du tourisme qui ont versé de l'argent sur le compte dédié à cette opération seront remboursés et Savanna Tours & Safaris remercie tous ceux et celles, nombreux, y compris des retraités agents de voyages, qui l'ont assuré de leur confiance et prodigué leurs encouragements" explique t-il. "Parti de l'envie de préserver l'expérience de l'Afrique, le potentiel de marché et des emplois de la partie "Equatoriales" de Donatello, "Un nouveau Départ" se voulait être une manière innovante d'envisager le monde professionnel du tourisme, via un tour opérateur participatif qui rassemble les différents maillons de la chaîne, depuis le réceptif jusqu'aux agents de voyage". Malheureusement pour lui, "des critiques ou des réticences ont eu un écho dans certains magazines". Du coup, "Savanna Tours & Safaris comprend les craintes de certains à se lancer dans une nouvelle forme de gestion d'entreprise". "Bien entendu, je suis déçu que cette récolte de fonds n'ait pas abouti" a t-il encore dit. "On a élaboré une campagne de communication en quelques jours et on a essayé de convaincre le monde du tourisme, en moins d'un mois d'investir 110 000 euros dans un tel projet au moment où le marché et l'économie ne sont pas aux meilleurs de leur forme et avec un USD par rapport à l'Euro beaucoup trop fort, sachant que plus de 60 % du CA d'Equatoriales était facturé en USD".
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *