Été 2015 : Top of Travel renforce son offre sur le Monténégro et l’Algarve

Production

Après une année 2014 "dans le vert" grâce à ses axes historiques comme Madère et Malte, Top of Travel se fixe des objectifs ambitieux (+13% de CA).
Il s’est d’ailleurs engagé sur 10% de sièges supplémentaires pour cette saison printemps-été et annonce 42 villes de départ. Le TO parie aussi sur l’essor de deux destinations, Monténégro et Algarve, dotées chacune d’un Top Club.
 Doubler le nombre de clients au Monténégro et passer à 4.000 pax en 2015. Pour Top of Travel, le pays est un axe de croissance. "La destination est culturellement riche et les Français aiment la nouveauté", explique Helmut Stückelschweiger, PDG de Top of Travel. L’offre est donc étoffée (adresses de charme, autotour, nouveau Top Club) sur cette destination lancée l’an dernier. Sur l’Algarve, au Portugal, le TO a aussi de belles ambitions. Il met plus de 300 sièges par semaine (de Paris, Lyon et Nantes) sur Faro. Avec, en nouveauté, des hôtels 3* et 4*, un circuit "Cœur de l’Algarve" et toujours un Top Club.
 
Le Top Club, incontournable
Car le club est indissociable de la découverte, "l’ADN de Top of Travel". Créés il y a deux ans, les Top Clubs ont d’ailleurs rempli leur "mission". Désormais 40% de la clientèle du TO choisissent ce mode de séjour (contre 9% au lancement). Et avec 7 clubs en brochure (deux établissements ont été renouvelés, voir ci-dessous), Top of Travel engrange 92% de taux de satisfaction.
 
"Le Top Club n’est pas exclusif, le client achète aussi nos formules Découverte incluant 3 excursions ou bien il combine une semaine en club avec une semaine en circuit", précise Godeleine Vérin, directrice de la production.
 
Outre le Monténégro et l’Algarve, les autres Top Clubs sont situés à Malte, en Croatie, en Andalousie, à Ténériffe et à Majorque. Des destinations majeures pour le TO et à fort potentiel.
 
Un objectif de 57 M€ de CA pour 2015
Chez Top of Travel, l’année 2015 a commencé avec déjà +4% de clients en bookings mais à l’étal en termes de CA. La bonne nouvelle vient des groupes "en progression à deux chiffres et dans la vingtaine" indique le PDG sans vouloir préciser davantage. Son objectif de chiffre d’affaires pour 2015 à 57 M€ est très ambitieux, reconnaît-il. Mais opérateur B2B, il a confiance en ses partenaires agences de voyages: "car les gens viennent acheter en agences !".
 
2014 sans être exceptionnelle s’est plutôt bien passée. Avec 50,5 M€ de chiffre d’affaires pour un résultat "en vert" mais "de moins de 1%" Helmut Stückelschweiger n’est pas mécontent. ‘Vu la période, ce n’est pas si mal’ commente-t-il rappelant que le modèle du tour operating est attaqué par les low cost, le packaging dynamique, les réseaux et leurs réceptifs…
 
L’atout majeur de Top of Travel est ses départs de province : 33 aéroports en 2015 dont Biarritz, Dole (en remplacement de Dijon), Rodez et Rouen en nouveautés. Et neuf villes de plus pour des préacheminements par le rail. Le TO met ainsi sur le marché 72.000 sièges.
 
Deux nouveaux Top Clubs aux ressources culturelles
Top of Travel a déniché deux belles adresses pour ses nouveaux Top Clubs. Le premier, le Delfin 4*, au Monténégro, offre une vue sur les bouches de Kotor, classées au patrimoine mondial par l’Unesco. Situé à 30 km de Dubrovnik, il permet une arrivée dans la ville croate ainsi que des excursions dans les deux pays. Sa ferme bio alimente le buffet et sa plage privée est facile d’accès. L’hôtel est quasiment une exclusivité, Top of Travel ayant 100 chambres sur les 120.
 
Le second, Neptun 3*, en Croatie, est accessible de Split ou de Dubrovnik. Bien adapté aux familles avec des chambres pouvant accueillir 5 voire 6 personnes, il est aussi équipé d’installations sportives (tennis, football) et l’on rejoint la plage à pied. Avec 120 chambres allotées, le TO français a environ la moitié de la capacité de l’hôtel.
 
Trois avantages pour ces deux adresses : une très grande possibilité de visites culturelles mais aussi d’excursions et d’activités au plus près des habitants. Balnéaires, ces deux clubs peuvent aussi être vendus pour du farniente uniquement. Enfin, ils sont adaptés à la clientèle groupes avec des formules all inclusive ou demi-pension.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *