Eté 2018 : Héliades met 100.000 sièges sur la Grèce

Production

Le tour-opérateur spécialiste de la Grèce augmente son offre aérienne de 5% et propose 17 villes de départ. Son outil Héliades Flex va intégrer les compagnies low cost et tarifs publics. Le TO structure son offre de clubs et se dote d’une mascotte, Hélios.

 

La Grèce et ses îles restent de loin la destination majeure d’Héliades. 72% de ses clients l’ont choisie l’an dernier (voir encadré ci-dessous).  Pour l’été 2018, le TO renforce ses engagements terrestres et aériens, avec 100.000 sièges (+5%), 19 clubs Héliades (dont 4 nouveaux) et divers hébergements de séjour (hôtels, appartements, ferme-auberge…). « La Grèce reste une destination refuge, et pas seulement sur le marché français » rappelle Jean Brajon, PDG d’Héliades.

 

Quatre nouveaux clubs en Grèce

Avec ses 4 nouveaux clubs Héliades en Grèce, le TO essaie de nouvelles configurations. Le Florida Blue Bay 4* à côté de Patras dans le Péloponnèse est accessible par un vol direct Paris-Araxos. Le Lakki Village Amorgos, petite unité 3* dans l’île où ont été tournées des scènes du film Le Grand Bleu, se vit en demi-pension. On rejoint l’île en bateau depuis Athènes (6h) ou Santorin (3h) et du club la ville voisine est accessible par une balade sur la plage.

 

Avec le Cretan Beach Resort, du côté de Rethymnon, en Crète, Héliades lance un club Adult Only. Sur ce 3* sup. rénové, les chambres doubles sont à partager par les clients « sans mixité et sans supplément single » précise le patron du TO. En partenariat avec Celestyal Cruises, Héliades propose un club Héliades en mer (100 cabines pour le TO sur les 400 du navire).

 

« Une équipe d’animation Héliades et 3 excursions sont incluses » avec un départ le samedi de Crète depuis Paris, Lyon et Nantes du 5 mai au 15 octobre. « Avec cette croisière francophone 100% tout inclus et 100% Grèce, nous touchons des gens qui n’ont jamais fait de croisière avant » signale Jean Brajon.

 

Animation et mascotte

Héliades investit dans l’animation. Le TO a noué un partenariat avec un centre de formation d’animateurs. Et il reconduit son spectacle Mythologic Show. « Au-delà de la Crète, cet été, le spectacle qui a donc pour thème la mythologie ira aussi dans nos clubs de Rhodes, des Cyclades et de Grèce continentale » indique le PDG.

 

Les enfants ne sont pas en reste. Cette année, ils découvriront Hélios, le chat mascotte dont s’est doté Héliades cette année. « Les enfants adorent ces personnages, et le chat est un animal tellement présent en Grèce qu’Hélios s’est imposé naturellement » commente Jean Brajon.

 

Un réceptif en Grèce plus ouvert

Disposant de son propre réceptif en Grèce, Héliades DMC, le tour-opérateur entend d’ailleurs répondre davantage aux sollicitations des agences. « Elles sont de plus en plus nombreuses à faire appel à un réceptif, indique le PDG. Avec le nôtre, elles bénéficient d’une garantie de la relation client et de notre expertise Héliades. » Le DMC qui traite les demandes de groupes en B2B et les individuels a un objectif de croissance de 30% à 800.000 euros (contre 600 K€ en 2017). « Nous allons l’ouvrir aux marchés francophones, en Belgique, Suisse et au Canada » annonce Jean Brajon.

 

En parallèle, le TO développe son moteur de recherche de vols, Héliades Flex. « Nous n’avions jusqu’à présent que les tarifs négociés, explique le PDG. Nous allons intégrer les tarifs publics et les low costs cette saison. » Fort de ces nouvelles options, le TO se fixe un objectif de chiffre d’affaires de 1,5 M€ sur Héliades Flex. Soit près du double des 800.000 euros enregistrés en 2017, première année de lancement du moteur.

 

D’autres nouveautés

Héliades Flex permettra d’ailleurs de composer largement l’offre de vols sur les autres destinations du TO, puisque ses engagements hors Grèce sont de 15.000 sièges (Italie, Portugal…). Côté clubs, au global, Héliades est passé de 33 clubs l’an dernier à 28 cette année (Grèce, Rép. Dom. Cap-Vert, Martinique, Sicile), afin notamment de s’assurer « plus de capacité ». Vingt proposent une animation club et huit, une animation douce.

 

En nouveauté, le club Héliades Torre Normanna 3* en Sicile, bénéficie entre Palerme et Cefalu d’un bon emplacement. Autre nouveauté 2018, Héliades se lance sur la Sardaigne. Avec un plan de vol sur Olbia depuis Paris et 6 villes de province. Le TO y propose des offres séjour, un autotour et deux circuits.  A noter que les 4 brochures éditées par le TO cette saison ne comportent plus de cahier des prix.

 

L’année 2017 a été tirée par la Grèce surtout et un peu le Cap-VertSur un exercice clos au 31 octobre, Héliades a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 18% à 109 M€, « meilleur encore que les 103 M€ de 2015 qui avaient été un record » souligne Jean Brajon, PDG du TO. Le résultat devrait être « bénéficiaire ». Il sera connu en avril. Héliades a fait voyager 125.000 clients l’an dernier (+9%) dont 90.000 (+8%) sur la Grèce et 17.000 (+6%) sur le Cap-Vert, ses deux principales destinations. Au rayon des déceptions, l’Italie a baissé de 7% à 6.500 pax, et la République dominicaine de 10% (2.900 pax). En revanche, le Portugal (+14%, deuxième année) et Madère (première année) avec 3.000 pax comme Malte (nouvelle destination en 2017) avec 1.200 pax sont des sources de satisfaction. Héliades réalise 80% de son chiffre d’affaires en B2B.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *