Exotissimo cherche à conforter ses positions sur l’Asie

Production

Cinq destinations sur le continent.
Se développer en Thaïlande.
Exotissimo Travel, réceptif qui travaille avec des TO, groupistes, agences d’incentive et de tourisme d’affaires comme Tourmonde, Nouvelles Frontières, Capitale Tours cherche à conforter ses positions sur l’Asie du Sud-Est au Viêt-nam, Cambodge, Laos, en Birmanie et Thaïlande. Aujourd’hui, le groupe possède des bureaux dans tous ces pays. Et si le réceptif n’envisage pas en 2004 de travailler sur d’autres destinations, il cherche à faire au moins aussi bien qu’en 2002, « année record au Viêt-nam », qui lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros contre 24,8 ME en 2001 et 21,5 ME en 2000. Le groupe cherche aujourd’hui à se développer en Thaïlande en privilégiant les « petites structures » et « l’écotourisme » guidé par cette idée que « 95 % des touristes » se concentrent sur moins de « 5 % du territoire ». Il s’agit là de tirer « la destination vers le haut ». Si ce réceptif a vocation à travailler avec tous les marchés européens, la France reste leader dans son activité. Ainsi, au Viêt-nam, le réceptif a fait voyager l’an dernier 10 500 Français sur un total de 28 000 clients. Il peut s’appuyer sur deux bureaux de vente à Paris et Barcelone et quelque 250 collaborateurs en Asie du Sud-Est. Et, afin de parfaire ces dix ans d’expertise, Exotissimo se restructure. Olivier Colomès, directeur associé jusque-là à Paris, est installé depuis le début de l’année au Viêt-nam à Saigon pour « superviser les bureaux réceptifs et le département incentive, l’un des points forts du groupe ». Comme exemple d’opérations réalisées, Exotissimo cite un voyage de stimulation pour la force de vente d’une société d’assurance (140 pax) au printemps 2003. Au programme : soirée au musée d’histoire naturelle d’Hanoi, initiation au Tai Chi, spectacles de marionnettes sur l’eau, croisière en baie d’Along…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *