Formatour Canaries: O Voyages fait découvrir sa Palma

Production

PHOTOS* – 90 agents de voyages et staff du TO sont partis dimanche 16 octobre. Hébergés au Ô Club La Palma 4*, ils ont eu un premier aperçu de l'île. Avec un tour dans la ville historique de Santa Cruz et une petite balade dans la forêt de Los Tilos. L’île est classée ‘réserve de la biosphère’ par l’Unesco.
 

Dimanche 16 octobre, rendez-vous au T3 de Roissy Charles-de-Gaulle. 80  agents de voyages et collaborateurs de Thalasso n°1/ Ô Voyages vont participer au premier Formatour à La Palma. Ils vont découvrir le Ô Club (1) ainsi que d’autres hôtels de la brochure Ô Voyages. Ils vont surtout avoir l’occasion de voir La Palma, différente des autres îles (plus) touristiques de l’archipel. ‘La Palma est une île nature. On n’y vient pas vraiment pour la plage’ explique Samia Benslimane, DG du groupe Thalasso N°1/ Ô Voyages. ‘C’est pourquoi il est important que les agences comme nos équipes (commerciaux, résa, SAV, etc.) connaissent la destination.’
 
Départ différé
Dans la salle d’embarquement, pendant qu’on attend l’avion d’Enter Air, on fait connaissance. Certains s’installent manger, d’autres se baladent dans le duty free, d’autres encore potassent leur guide. Bref, on passe le temps dû à un changement d'appareil inopiné. Le TO fait bien les choses : un en-cas avec boisson est distribué à tous les passagers.

A bord du B737-300 c'est parti pour 4 heures de vol. Sympathique plateau repas ‘avec deux entrées dont du saumon fumé !’ nous fait remarquer cette agent de Normandie. ‘La prochaine fois qu’un client me parlera de retard d’avion, je pourrais lui dire qu’à moi aussi ça m’est arrivé’ dédramatise cette autre agente de Paris. Et puis on arrive sur le petit aéroport moderne de Santa Cruz de la Palma (SPC).

Comme il fait nuit, on ne voit pas grand-chose durant les 40 minutes de transfert. Mais aux virages ressentis, on aura compris que La Palma est montagneuse… A l’hôtel, les équipes du TO nous accueillent et nous dirigent vers le restaurant pour un buffet bien garni. Quel service !
 
Premier jour : la capitale
Départ en douceur à 9h30 ce lundi matin. Avec un programme mixte : la capitale (20.000 habitants) et la forêt de Los Tilos (à 700 m d’altitude). D’abord le bus gravit à nouveau la petite montagne. Elle sépare la côte Ouest  -où est situé le Ô Club et ‘où il fait toujours le plus beau’ nous explique Rob, notre guide – et la côte Est où se trouve Santa Cruz.

D’en haut, sous un grand soleil, on découvre que l’hôtel, et ses immenses piscines, est niché au milieu de bananeraies. ‘60% des gens travaillent pour cette culture et son exportation’ précise Rob. Voilà ce qui peut expliquer aussi le caractère encore préservé de La Palma…  
 
Séparé en deux groupes, les "San Andrès" et les "Santa Cruz", les agents de voyages vont se promener dans la capitale. Le centre ville regorge de magnifiques maisons historiques avec leurs grands balcons. Les ruelles sont en pente, les habitants prennent leur café en terrasse. Dans le superbe petit marché couvert aux murs de marbre, nous dérangeons ceux qui sont venus faire leurs courses.On s'éclipse vite mais on prend la photo.

Balade dans la biosphère
Après une petite heure shopping -quelle bonne idée! -on comprend qu'ici le touriste est d'abord allemand. Le bus reprend son chemin en pentes et virages. Direction, la forêt de Los Tilos. Où l'on réalise pourquoi l'Unesco a décerné le titre de réserve de la biosphère à l'île.

A la file indienne, on progresse sur un chemin bien taillé dans la pierre jusqu'à une superbe cascade. 'On se croirait à Cilaos, à la Réunion' entend-on parmi les nouveaux amateurs de randonnée. La vue est très belle, et la végétation dense et fouillis rappelle que la Palma a 'un climat siubtropical avec des plantes gigeantesques' nous répète Rob dans son délicieux accent de néerlandophone.

Avant de rentrer à l'hôtel -ce soir c'est le thème années 80-, on fait un petit tour à San Andrès au-dessus de Charco Azul. Des touristes se baignent avec un plaisir évident dans ces piscines naturelles que la mer a creusées dans la roche volcanique noire. Ah oui, on a aussi fait un arrêt à la distillerie Ron Aldea, mais pas longtemps. Juste le temps d'une petite dégustation…

(1) Cela fait 4 ans que le TO  programme cette petite île des  Canaries. A l’été 2016, Thalasso n°1/ Ô Voyages a passé la vitesse supérieure. Et a lancé un Ô Club au resort Palma Teneguia Princess avec un engagement sur 90 chambres. Le complexe compte 650 chambres réparties dans plusieurs corps de bâtiments. Ô Voyages le commercialise en exclusivité sur le marché français.

* Si vous avez des difficultés à faire défiler les images sur votre portable, nous vous invitons à privilégier un ordinateur pour regarder le diaporama.
 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *