Fram en Andalousie : un mégatour, trois clubs et le flamenco!

Production

Avec deux Framissima et un hôtel-club Plein Vent, le TO a une offre complémentaire dans la région de Marbella. Sur un mode ludique, les agents de voyages ont découvert les atouts de chaque hôtel. Du 9 au 12 avril, le mégatour andalou a réuni les vendeurs de plusieurs réseaux et les équipes Fram/ Plein Vent.

 

Cap sur l’Andalousie et plus précisément la Costa del Sol. Les 120 agents de voyages et équipes Fram sont partis 4 jours dans la région de Malaga. Réputée pour ses 325 jours de soleil par an, la Costa del Sol leur a montré un visage un peu plus… humide. Ce qui a légèrement modifié le programme de l’éductour -impossible d’aller jusqu’à Ronda sous des trombes d’eau- mais pas son bon déroulement.

 

Les commerciaux Fram ont juste redoublé d’énergie et… la « mayonnaise a pris ». Déjà, la constitution des 5 équipes régionales a associé des vendeurs de plusieurs réseaux (Selectour, TC, Fram, Havas…) avec le commercial, la production et la résa Fram. Rien de tel que de petites compétitions pour la cohésion des équipes. « C’est aussi une façon sympa de présenter nos hôtels et leurs équipements » explique France-Line Michon, directrice des ventes.

 

5 équipes en compétition

A la chasse aux œufs en chocolat (qui a permis de découvrir le jardin du Framissima Paraiso), c’est Lyon qui a gagné ! Heureusement, il ne s’agissait que de dégustation pour l’atelier sangria organisé dans la rotonde au 7e étage… Les clients du TO y prennent le cocktail Fram avec une vue à 360 degrés, « jusqu’à Gibraltar » vers l’Ouest.

 

A l’épreuve du quiz, c’est Nantes qui a marqué des points. Mais pour la battle de danse -dans l’un des deux restaurants du Paraiso où on avait poussé les tables-, c’est Paris2 qui l’a emporté. Il faut avouer qu’Anne-Sophie, la dernière concurrente, a scotché tout le monde sur place. « On m’a dit de tout donner, c’est ce que j’ai fait » explique modestement la jeune vendeuse Selectour dont le déhanché et l’énergie ont fait la différence.

Framissima au vert ou dans la ville

Logés au Framissima Paraiso, les agents de voyages ont pu apprécier cet hôtel-club. « Avec ses jardins, son aire de jeux et le mini-club à côté de la piscine chauffée, il est bien adapté aux familles ou grands-parents avec jeunes enfants », nous ont expliqué plusieurs participantes. Le golf tout à côté est un autre atout. D’autant que ces clientèles ne sont pas les plus attachées à la plage, accessible ici par une navette.  « Ils iront une fois à la mer mais préfèrent profiter des piscines » admet cette conseillère de l’Ouest parisien.

 

Embarqués dans un parcours découverte, les vendeurs français ont exploré le Framissima Torrequebrada, récemment racheté et rénové. Entre cours de danse, recette de sangria et dégustation de gaspacho, ils ont visité les chambres, le restaurant, les salles de réunion, la salle de fitness, les bars… Et ont répondu à un dernier quiz sur l’Andalousie pour départager les équipes.

 

Fram est engagé sur 80 chambres dans cet établissement qui en compte 360. Situé à Benalmedana, à 20 minutes du centre-ville animé de Torremolinos, le Framissima Torrequabrada « conviendra bien à des jeunes adultes en tribu » estime cette agente de la région toulousaine. Au cœur de la station balnéaire, l’hôtel-club Palia La Roca de Plein Vent a été jugé positivement, en phase avec son positionnement « entrée de gamme proche de la mer ».

 

Taureaux et chevaux andalous, une tradition

Côté culture andalouse, les équipes ont fait la preuve en soirée que la variation du dresscode « rouge & noir » était bien maîtrisée. Plus facile, il faut le dire, que les pas de danse flamenco répétés dans la salle du Torrequebrada. Pourtant les sont allées voir un élevage de taureaux. « Je ne m’attendais pas à être autant intéressée », raconte cette vendeuse de la région parisienne. « Mais l’aventure de cet homme qui a tout quitté professionnellement pour créer ce domaine autour de sa passion m’a bluffée » avoue-t-elle.  « Et puis, les bêtes sont impressionnantes » renchérit sa coloc’ d’éductour.  Les trombes d’eau n’ont pas permis de pousser jusqu’à Ronda au grand dam de plusieurs participants bien tentés par la ville

 

Le spectacle équestre le lendemain avec ballet « femme + cheval » et démonstrations de dressage a eu ses afficionados. Installés sur des gradins dans un vaste bâtiment à la piste rectangulaire, les agents de voyages français ont sorti les smartphones. Une petite photo de groupe plus tard et les voilà dans une auberge traditionnelle avec spectacle de chants et de danses… flamenco.  Où l’on a compris que cheval et chant forment un ensemble lorsqu’on est artiste localement…

Au cours de cette soirée, on a fêté les anniversaires du jour, de la semaine et du mois, soit 6 participants tout de même. Et puis ce fut la fin du suspense de ces 4 jours : l’équipe de Nantes a été déclarée vainqueur du Mégatour andalou! Enfin, comme tout bon éductour, la soirée s’est prolongée en ambiance discothèque. Aux platines, on a retrouvé JC, pilote vacances vedette. Et parmi les danseurs enthousiastes : Alain de Mendonça, Folco Aloisi et Cyrille Fradin, les trois dirigeants du groupe Karavel venus rejoindre les vendeurs et les équipes Fram/ Plein Vent. Mais on ne vous dira pas qui est le meilleur au madison…

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *