Fram: « Je préfère faire moins de CA et être rentable »

Production

A la suite du conseil d’administration d’hier, Alain de Mendonça, président de Fram, se félicite du bon début d’année 2017 du TO toulousain racheté en novembre 2015. Après une année 2016 difficile, marquée par la faillite d’Air Méditerranée, les attentats et la grève du personnel devant le siège de Toulouse à l’automne, le patron est satisfait.

 

« Nous sommes en avance sur le business plan, assure Alain de Mendonça. Nous avons eu hier, mercredi 29 mars, la réunion trimestrielle du conseil d’administration et c’est la première fois [depuis la reprise de Fram] que les chiffres sont bons. Nous sommes au-dessus du business plan en tour operating et en facturation. Sur le TO maison, les résultats sont à +30% sur l’an dernier et positifs. En facturation, c’est-à-dire les ventes de Fram et des autres TO dans le réseau, notre budget prévoyait une hausse de +26%, à date je suis à +44% ! »

 

Pour le patron de Fram, les années d’avant la reprise ne sont pas une référence économique. Lui qui « ne regarde que les marges et les coûts » rappelle qu’en 2014, « Fram avait 18 millions de pertes ». « Nous ne cherchons pas à faire les chiffres de 2014. Ce qu’on veut, c’est avoir un tour-opérateur rentable. Il ne s’agit pas d’une course au volume. Je préfère faire moins de chiffre d’affaires et être rentable plutôt que davantage de chiffre d’affaires sans être rentable. Sinon, on finit par subventionner les clients. »

 

Face à la concentration du secteur avec TUI-Transat et Thomas Cook, « la distribution a besoin d’un TO stable » indique Alain de Mendonça. « Fram reste déficitaire, mais notre business plan doit nous ramener à l’équilibre en 2018 » dit-il. C’est pourquoi le patron de Fram ne prend que le business plan élaboré pour la reprise du TO comme référence.

 

Bien sûr, en réunion commerciale, les statistiques sur les années précédentes sont un outil de travail. Cela sert à « animer et piloter les ventes parce qu’on peut toujours faire plus ». Mais l’important, c’est que « les ventes Fram dans tous les réseaux tiers sont en progression par rapport à l’an dernier » affirme le président du TO toulousain. « C’est la preuve du retour de la confiance des agences à l’égard de Fram. »

Retrouvez notre entretien complet avec Alain de Mendonça dans notre prochaine édition du Quotidien du Tourisme/ Le Mag.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *