FTI Voyages a l’ambition de repenser les clubs

Production
Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages.

Axel Mazerolles, directeur général du  tour-opérateur, parie sur la qualité du produit.  Prévu en all inclusive, le concept sera entièrement finalisé « dans un mois ». FTI proposera ses trois premiers hôtels-clubs francophones pour l’hiver 2018-19.

 

Le pari est ambitieux. FTI Voyages annonce « un positionnement unique » pour ses futurs clubs de vacances.  « Nous voulons proposer une offre qui n’a rien à voir avec ce que l’on trouve aujourd’hui sur le marché », indique Axel Mazerolles, directeur général. Comment le tour-opérateur compte-t-il s’y prendre ?

 

Sans dévoiler tous les détails du concept, le DG livre quelques indications. Déjà FTI Voyages aura trois adresses clubs dès l’hiver prochain, dont deux hôtels maison, Labranda, au Maroc et en Egypte. Le TO ajoutera la Turquie, avec Bodrum, et « d’autres destinations » à l’été 2019.

 

« Lors de notre récent éductour à Bodrum, nous avons pu montrer aux agents de voyages le niveau  et la qualité des produits qui seront choisis pour devenir des clubs FTI » explique Axel Mazerolles. « Beau produit hôtelier 4*-5*, nourriture abondante et variée, club francophone… » les ingrédients de l’hôtel-club de vacances seront réunis.

 

Du all inclusive avec des avantages clients

Ce qui fera la différence ? FTI entend « intégrer les prestations ». « Le vrai all inclusive n’existe pas, il correspond à des réalités différentes selon les opérateurs. Moi, je veux y inclure des avantages clients » annonce le DG. « Excursion, spa, services…le package FTI comprendra des prestations haut de gamme. »

 

Quid de l’animation ? « Nous aurons du staff mais pas forcément des animateurs » glisse le dirigeant. Et de préciser que le label « club  de vacances-qualité garantie » créé l’an dernier par 4 TO français « n’est pas un objectif ».

 

Le DG qui ne veut pas se comparer aux autres TO cite souvent la référence du Club Med. Mais cela ne signifie pas pour autant une future offre axée sports. « Les vacanciers sont peu nombreux à réellement pratiquer plusieurs activités sportives pendant leur séjour alors que cela pèse sur le prix final », argumente le DG. D’autres choix sont faits mais « l’expérience sera telle que les futurs clients des clubs FTI créeront le buzz » prévoit le dirigeant.

 

« Pour notre concept de club, nous n’avons pas voulu partir de l’existant. Ce que font les autres opérateurs est très bien, reconnaît Axel Mazerolles, mais nous nous sommes posé la question de ce qui fait rêver. » FTI a préféré procéder « en partant d’une page blanche, de ce que l’on veut offrir aux clients ». Avec l’idée de « repenser le service et même les chambres en fonction du nombre et du profil des vacanciers ».

 

Un projet 100% français

FTI qui avait annoncé son intention de lancer des clubs francophones il y a sept mois s’est préparé. Prévu initialement pour l’été 2018, le lancement se fera sur l’hiver 2018-2019. « C’est un projet 100% français », explique Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages. « Au vu de nos résultats avec 50% de croissance et  la réalisation en 6 mois l’an dernier du chiffre d’affaires annuel, nous avons eu les moyens financiers », assure-t-il.

 

La filiale française du groupe allemand FTI s’est entourée de « consultants et spécialistes des clubs » pour développer son projet. « Dans un mois environ, le concept de club par FTI Voyages sera finalisé », annonce le DG qui précise avoir avancé à « 95% ». « Nous avons déjà une marque enregistrée et un logo » souligne-t-il.  Reste une étape stratégique pour le tour-opérateur: le pricing… A suivre.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *