Gilets jaunes et Réunion : Beachcomber Tours prolonge ses mesures de reports et d’annulation

Production

Suite aux manifestations des gilets jaunes sur l’île de la Réunion, Beachcomber Tours note que « la situation n’a pas évolué positivement à ce jour » (lundi 26/11/18). Le TO a donc décidé de prolonger les mesures prises la semaine dernière.

 

Pour les départs de métropole jusqu’au jeudi 29 novembre inclus, tous les clients ayant réservé chez Beachcomber Tours soit un autotour soit un séjour incluant une location de voiture pourront reporter leur voyage sur l’île de la Réunion dans un délai d’un an à compter de la date de départ initiale. Aucun frais de report ne sera facturé. L’intégralité du montant du voyage initial viendra en déduction du nouveau voyage réservé. Si le nouveau voyage venait à être moins cher, la différence serait alors remboursée. Ils pourront également reporter leur voyage sur l’île Maurice. Le montant de leur voyage initial venant en déduction immédiate du nouveau voyage réservé sur l’île Maurice. A noter que l’offre Black Friday est disponible jusqu’au 30/11. Enfin, ils pourront annuler leur voyage dans le cadre de la nouvelle directive européenne des voyages à forfait. Les clients ayant réservé un séjour balnéaire sans location de voiture ne sont pas concernés par ces mesures, les transferts sur les hôtels étant assurés normalement.

Concernant les clients actuellement sur place, Beachcomber Tours prend « toutes les mesures nécessaires au cas par cas pour qu’ils puissent continuer ou interrompre leur voyage dans les meilleures conditions possibles compte tenu de la situation sur place ». Et dans le cas d’un combiné Réunion / Maurice, le TO précise que « si les clients souhaitent anticiper leur séjour sur l’île Maurice, nous faisons le maximum pour modifier leur voyage en conséquence dans les meilleures conditions tarifaires possibles ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *