Grand Défi Jet tours : les agents de voyages plongent avec un requin baleine

Production

"Requin Baleine !". Le cri provient de la poupe du navire. Aussitôt, un pisteur plonge. Son but, suivre la trace du poisson gigantesque, ne pas le perdre de vue, marquer sa position… Pendant ce temps, les 30 agents de voyages répartis en deux navires se préparent : masque, palme, tuba. Et grande appréhension au ventre pour certains. La plupart sont à l'eau. Mais le requin hors norme a filé, ailleurs, dans les profondeurs.
Retour au bateau, nouvelle guette. Depuis plus d'une heure, les dhonis arpentent les eaux truffées de plancton, la nourriture préférée de ce poisson, le plus grand de la planète.
A nouveau, enfin, le cri attendu. "Requin Baleine !". Il provient du premier bateau, le pisteur plonge, le rattrape. Manœuvre de demi-tour pour le dhoni de tête, l'autre navire s'arrête, prépare les plongeurs, l'énorme bestiole s'approche. "Jump !" crient les Maldiviens à Guillaume de Jet tours, déjà équipé. Sauter ? Il hésite : "Mais il est juste sous moi !!". "Jump !" insistent les locaux. Il saute, file droit sur le poisson de 4 à 5 mètres de long, finalement ne le touche pas, la bestiole est sans doute à 3 m de profondeurs, Guillaume juste un peu au-dessus. Alors il le suit, ne le perd pas de ses yeux grands écarquillés. Le poisson risque de s'enfoncer d'un instant à l'autre. Julie (Leclerc Voyages, St-Nazaire) préfère sauter toute habillée plutôt que de le louper ! Bientôt, une dizaine d'agents de voyages du même navire admirent la bête.
Ceux de l'autre navire les rejoignent mais déjà trop tard, le poisson a de nouveau disparu. Définitivement. "C'est comme ça, explique un guide. Parfois on a le temps d'en contempler un, parfois zéro, parfois cinq…"
Céline (Thomas Cook, Sanary) était sur le bon bateau mais n'a pas osé sauter. "Un peu frustrant", confie-t-elle. "Mais je ne m'attendais pas à devoir nager dans des eaux si profondes !". "C'était tout de même très excitant !" exprime Sonia (Leclerc Voyages, Coulommiers) qui a également choisi de ne pas plonger. "C'est une vraie chance, même depuis le bateau, d'avoir pu assister à ce spectacle dans un milieu complètement naturel".
Quant à Laure (Thomas Cook, Grenoble) qui a pu côtoyer le poisson une "très longue" minute, elle a trouvé le moment purement "exceptionnel". "Tu te rends compte", jubile-t-elle, "j'ai nagé avec un requin baleine !!!".
A bientôt pour les toutes dernières aventures…

Publié par Didier San Martin
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *