Grand Nord: le spécialiste Nortours crée un Club des agences partenaires

Production
Frédéric d'Hautuille, président, et Emmanuel Jaulin, chef de produit Grand Nord, de Nortours.

Racheté depuis un an, le TO Nortours veut élargir sa clientèle B2B. Il propose aux agences de voyages des offres packagées et sur mesure en Islande, Laponie, Groenland, Canada, Alaska… Le TO vise 1 M€ de volume d’affaires pour 2018.

 

Nortours va augmenter sa commission aux agences qui le vendent bien. Tour-opérateur de niche, spécialiste du Grand Nord en Europe et en Amérique, Nortours a de belles ambitions pour les 3 ans à venir. Il vise 2 M€ de chiffre d’affaires en 2020 contre 600.000 euros en 2017 avec un résultat à l’équilibre et 250 pax. Pour atteindre déjà 1 M€ de CA l’an prochain, le tour-opérateur compte sur son expertise et… sur les agences de voyages. Aujourd’hui l’activité de Nortours se répartit à 55% en B2B et 45% en B2C.

Commissionnement plus élevé

Un an après son rachat par Globaltours au groupe Sept et Demi, le TO a donc l’intention d’augmenter ses parts de marché en agences de voyages. En ce début novembre 2017, il crée un « Club des agences partenaires » de Nortours. Ces agences seront à la fois mieux rémunérées et plus spécialisées sur des destinations (Islande, Laponie, Norvège, Suède…) génératrices de beaux dossiers.

 

« Nous souhaitons regrouper 50 agences à travers la France, explique Frédéric d’Hautuille, président du TO.  Nous leur offrons 13% de commission à partir de 20.000 euros de chiffre d’affaires. Mais aussi des formations aux produits et aux techniques de vente sur ces axes. »

Deux rendez-vous à Paris

Pour convaincre les agences qui le connaissent mal, Nortours s’appuie sur sa légitimité (il a été créé en 1990 par Finnair), le bouche-à-oreille de celles qui travaillent déjà avec lui, les réseaux sociaux et son chef de produit Grand Nord, Emmanuel Jaulin.  Véritable expert* sur ces destinations, ce dernier compte 24 ans d’expérience dont 9 chez Scanditours.

 

Quasi-ambassadeur de ces régions, Emmanuel Jaulin explique les différences entre les trois Laponies -finlandaise, suédoise et norvégienne-, les atouts des îles Lofoten ou les avantages du petit village du Père Noël à Kakslauttanen, etc. Il raconte aussi les émotions en survol au-dessus de l’Alaska, la lumière en baie de Disko, les rencontres en raid aventure à moto-neige jusqu’à l’océan Arctique…

 

Les agences pourront en savoir plus lors de deux petits déjeuners de formation organisés par Nortours à Paris, le 16 novembre et le 5 décembre. Le premier aura pour thème « Comment vendre un séjour multi-activité en Laponie? ». Le second portera sur « les îles Féroé », une destination « qui ressemble à l’Islande sans les touristes » décrit Frédéric d’Hautuille. Inscriptions par mail auprès d’Emmanuel (Emmanuel.jaulin@nortours.fr)

Des réveillons en Laponie, les Féroé en février

Nortours réalise la moitié de son chiffre d’affaires avec la Laponie en hiver, l’Islande étant la vedette de l’été. Cet hiver, parmi différentes offres réveillon, le TO s’est engagé comme chaque année sur deux dates (80 sièges) au mois de décembre en Laponie. A Saariselka, il propose du séjour multi-activités (quad des neiges, traîneau à rennes, musée Same à Inari…) avec équipement grand froid fourni, à partir de 2.065 € les 6 jours/ 5 nuits du 28 décembre au 2 janvier.

 

Et pour les agences de Rhône-Alpes, il suggère un autotour du 4 au 11 février dans les îles Féroé. Le programme est monté sur vol Atlantic Airways au départ de Chambéry vers Torshavn, la capitale en profitant des vacances au ski en France des Féringiens. « A cette période de l’année, on a de la luminosité entre 10h30 et 16h30 » précise Frédéric d’Hautuille.  A partir de 1.400€ la semaine.

 

La palette de Nortours est large. « Safari baleine, hébergement en igloo de verre ou en cabane design dans les arbres », le tour-opérateur cherche toujours des nouveautés. « Quand une agence travaille avec nous c’est parce que nous lui proposons des produits qu’elle ne trouve pas ailleurs » affirme Frédéric d’Hautuille.

* Emmanuel Jaulin est également en charge des voyages sur mesure Grand Nord pour Monde authentique, le TO frère B2C au sein de Globaltours.

 

Globaltours, un groupe essentiellement B2C

Créé en 2003 pour proposer du voyage sur mesure, Globaltours avec sa marque Monde Authentique opère en B2C sur 44 destinations réparties à 30% sur l’Afrique, 30% sur l’Asie, 30% sur l’Amérique du Sud. Bhoutan,  Kenya, Rwanda et Sénégal viennent d’entrer dans sa programmation, le Brésil doit suivre « début 2018 ».  Après le rachat de Nortours en octobre 2016, Globaltours a acquis le TO B2C La Route des Indes en août dernier. Il exploite la marque Acabao (randonnées « confort » en Afrique et en Asie) et vend des packages « séjour + place de stade » en Allemagne, Espagne, Italie et au Royaume-Uni avec sa marque Week-end Foot.
Globaltours emploie 19 personnes à temps-plein et 7 à temps partiel dont des professeurs de BTS tourisme, pour « absorber les pics d’activité en été et sur décembre-janvier ». Le groupe a enregistré 6,5 M€ de CA en 2016 pour 1.600 clients et un résultat net de 132.000 euros. Il se fixe un objectif de 8 M€ en 2018 et d’atteindre les 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *