Groupe Vision : « Nous avons plus de 250 passagers bloqués en Inde ! »

Production

Le groupe Vision doit gérer actuellement le retour de 250 passagers bloqués en Inde. Sur place, Air France annonce aux passagers des retours à partir du 2 mai.Irvin Rozental, président du groupe Vision, est furieux : "Nos ministres de tutelle nous annoncent le retour de tous les Français bloqués à l’étranger dans les 48 heures. Savent-ils de quoi ils parlent ?" Il explique : "Nous avons plus de 250 passagers bloqués en Inde voyageant avec Air France.Les hôteliers de Delhi en profitent pour augmenter leurs prix jour après jour en fonction de la demandeCertains groupes sont en stand by à Agra, faute de place dans les hôtels de Delhi". Et ça risque de durer : "Air France nous annonce aujourd’hui ne pas pouvoir assurer les retours avant le 29 avril (en fonction des places disponibles, et sans réservation) alors que sur place Air France annonce aux passagers des retours a partir du 2 mai, et au fur et a mesure des places disponibles, sans aucune garantie de réservation. Faut-il qu’on les amène à l’aéroport chaque jour, dans l’espoir d’une place vide ?" Pour Vision, "il appartient bien à Aii France d’assurer le retour des clients pour lesquels elle a été payée. A raison d’une dizaine de places par jour, si nos clients savent jouer des coudes, et se présenter devant les guichets avant les autres., cela demandera un mois". Surtout, "le cout du séjour est laissé à la charge des participants. Une situation acceptable tant que les aéroports français n’ont pas réouvert. Mais à partir du moment ou des vols peuvent se poser en France, au-delà de deux ou trois jours de réorganisation, comment expliquer cette situation aux clients ?"

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *