Guillermin prépare ses « autocars neige » de Tarentaise

Production

Un « hub » à Moutiers depuis 1985.
5 000 pax transportés par week-end.
On parle beaucoup des charters neige. L’activité des « autocars neige » est moins connue et pourtant… Le transporteur Guillermin a investi cette niche dès 1985. Avec succès. La totalité du parc d’autocars et de véhicules légers de la SAS Transports R. Guillermin, soit une centaine au total basée dans la région lyonnaise, migre en effet chaque hiver vers la Tarentaise. Le transporteur a même installé un « hub » à Moutiers pour rapatrier les passagers des charters neige ou de l’Eurostar vers les sommets. L’organisation est huilée. Bus en provenance de Lyon Saint-Exupéry, Grenoble Saint-Geoirs, Chambéry et même Genève convergent vers Moutiers. De là, une noria de plus petits véhicules transporte les voyageurs dans chacune des stations de Tarentaise. « Nous prenons également en charge les passagers de l’Eurostar et ceux des Autocars Philibert, Sat et autres confrères », indique Christian Guillermin, PDG. L’autocariste transporte ainsi quelque 5 000 clients par week-end ! L’activité est intense, mais la niche essentielle pour l’équilibre économique de la SAS. « Cela représente aujourd’hui 35 % des 70 % de CA réalisés par notre activité transport occasionnel, soit environ 1,5 ME en 2003 », détaille le PDG, satisfait de trouver un pendant « hiver » à l’activité grand tourisme assurée pour la société de son frère Yves, le voyagiste Ailleurs Guillermin. Une dizaine de bus assure également le transport intra-muros de Méribel chaque hiver, du 1er décembre à fin avril depuis 1989. Cette double activité hivernale a généré 2,3 ME de CA sur les 5,7 ME enregistrés en 2003. Belle performance lorsque l’on sait que la saison se concentre sur 17 semaines ! « Cette activité hivernale est devenue plus qu’indispensable. Acheter un nouveau bus catégorie grand tourisme coûte aujourd’hui 1,9 ME », précise Christian Guillermin. La SAS en intègre d’ailleurs quatre nouveaux cette année. La fusion de Transports Guillermin et Ailleurs Autocars le 1er décembre 2003 dans une seule et même structure, la SAS Transports R. Guillermin, devrait améliorer la rentabilité de l’exploitation dès cette année. Son PDG compte réaliser 300 000 E de résultat d’exploitation en 2004 contre 130 000 E l’an dernier. Mais le transporteur n’entend pas pour l’heure étendre cette activité à d’autres vallées. La Tarentaise lui offre déjà de belles perspectives de développement. Il y enregistre une croissance d’activité de 5 à 6 points par an. 90 % de sa clientèle hivernale est britannique, le reste étant constitué de Suédois, Hollandais, Belges… En un mot, internationale !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *