Hôtels-clubs: le label de qualité va évoluer

Production

L’association de tour-opérateurs proposant des clubs de vacances va revoir plusieurs points de la charte commune. Des réseaux d’agences de voyages ont intégré les critères du label. La prochaine étape sera tournée vers le grand public.

 

Saisonnalité des vacances oblige, les tour-opérateurs font le plein de clientèle durant l’été, en particulier dans les clubs de vacances. Pas étonnant donc, que certains aient voulu communiquer auprès de leurs partenaires distributeurs. Outres leurs nouveautés produits, les TO concernés – Alpitour, NG Travel, Thomas Cook et TUI- ont communiqué sur  le label « Clubs de vacances-Qualité garantie ».

 

« Différenciant, structurant et qualifiant »

L’idée était de présenter au réseau cet outil de vente à travers des workshops régionaux, des sessions de formation aux nouvelles productions… Et les réactions sont apparemment bonnes selon l’association des Clubs de vacances-Qualité garantie. Dans un communiqué, l’accueil de ce label par les agences est même qualifié d' »agréable ».

 

Les vendeurs en agences sont tellement convaincus, qu’ils « plébiscitent le lancement d’une communication grand public ». Or cette année, l’Association des Clubs de vacances-Qualité garantie a  tiré les premières conclusions de l’existence du label : il faut le faire connaître du grand public.

 

Pour ce faire, les TO proposent la mise en avant de quelques éléments simples. Par exemple, la formation de l’encadrement, la garantie des fournisseurs, le contenu des activités… dans une communication axée grand public.

 

Des règles supplémentaires

Pour la saison hiver 2018-2019, les TO envisagent déjà d’ajouter aux critères quelques éléments.  Comme l’encadrement enfant/ ados, le niveau de recrutement des animateurs, la richesse des activités, le programme d’excursions et de découverte…

 

Pour autant, ils ne s’agit pas de resserrer tous les critères. Ni d’éviter à d’autres TO de faire partie de cette association. Hugues Defline, président de l »association Clubs de vacances-Qualité garantie, nous l’a assuré.

 

« Nous sommes toujours très ouvert et désireux à l’idée d’intégrer d’autres membres mais dans le même temps, nous nous devons de progresser et d’évoluer pour continuer à clarifier le marché et à défendre une certaine vision ambitieuse du développement des Clubs de Vacances » a mentionné le président.

 

Des critères intégrés dans l’intranet

Après les six premiers mois d’existence du label, les TO ont évalué ce qui s’est passé. Si la concurrence a été « stimulée entre les membres », des TO ont « revu/ amélioré leurs protocoles d’accueil et services à destination ».

 

En relais, les agents de voyages des réseaux Carrefour, Salaün, et Thomas Cook sont en mesure d’utiliser le label comme argument de vente. Ils utilisent désormais sur leur site B2B la « critérisation spécifique aux produits labellisés ». C’est à-dire une fonctionnalité développée par Orchestra qui facilite pour le vendeur les détails sur les clubs labellisés, ou pas.

 

 

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.