Hyper Vacances se dote de produits hiver

Production

Le jeune TO Hyper Vacances poursuit sa route doucement mais sûrement. Familière des VDM et du transport aérien, la directrice Nadia Ennaifer-Annabi précise qu »‘il faut avoir les nerfs solides dans ce métier », surtout pour un TO qui affrète une saison entière sur la Tunisie et Rhodes. Pour cette île grecque, Hyper Vacances s’est engagé à remplir chaque semaine (d’avril à fin octobre) un B737 de 168 sièges de la compagnie Aigle Azur. « Un vrai challenge qui ne se règle pas sans mal, confie Nadia Ennaifer-Annabi, car si Rhodes a l’avantage d’être une île magnifique avec des retours clients excellents, la demande spontanée est nulle. » Pour l’heure, le TO assure 90 % de son remplissage souvent à grands renforts d’offres tarifaires. Le prix c’est bien le créneau d’Hyper Vacances qui s’est « fait les dents » sur la Tunisie (9 000 pax en 2003), son axe historique pour lequel il affrète sur Tunis, Monastir et Djerba (2 vols hebdo). « Je réfléchis en plus à une rotation sur Tabarka, qui mérite d’être connue notamment autour du produit golf », poursuit la directrice qui y propose des stages d’initiation. Par ailleurs, le voyagiste s’installe en Egypte avec une offre élargie en mer Rouge et des week-ends au Caire (jeudi-dimanche) et découvre le Maroc. Enfin, réglant le souci de saisonnalité, il intègre à sa production annuelle du balnéaire au Sénégal, en République dominicaine et à Cuba avec Star Airlines. « Enfin des packages qui se vendent tout seuls… », conclut la directrice qui veut développer ces axes nouveaux pour elle mais déjà bien connus du grand public.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *