IFTM Top Resa: pourquoi Travel Team sera exposant cette année?

Production
Melody Thiébault, directrice générale de Travel Team, et Amélie Lacombe, directrice du service groupes.

Le tour-opérateur spécialiste des groupes et GIR en long-courrier innove à la rentrée. D’habitude en marque blanche, Travel Team exposera pour la première fois au salon professionnel  à Paris. Tous ses commerciaux seront présents sur son stand dans le Village des TO à l’IFTM Top Resa.

 

Travel Team expose à Top Resa 2018! Le groupiste a décidé de « sortir de l’ombre » signale Mélody Thiébault, sa directrice générale. A Paris, dans le hall7 de la porte de Versailles, du 25 au 28 septembre 2018, Travel Team aura un stand de 15 mètres carrés sur le Village des TO. « Notre force, c’est de travailler en marque blanche depuis des années, ajoute-t-elle. Mais il faut qu’on se montre un peu plus et que l’on fasse notre pub. »

 

Toute l’équipe commerciale –le TO est passé de 2 à 5 personnes il y a un an- sera présente. Avoir un stand  permet d’« accueillir clients et prospects » pour revenir tranquillement sur la production et les nouveautés (voir ci-dessous). « Nous serons bien mieux que dans les allées », reconnaît Amélie Lacombe. La directrice groupes  qui tourne aussi dans les agences de voyages d’Ile-de-France précise : « les clients nous le demandaient ».

 

« C’est une question d’opportunité, explique la jeune directrice générale. Jusqu’à présent, nous étions comme beaucoup d’autres TO, persuadés que Top Resa était cher et pas  rentable. Lors du Forum des Pionniers organisé par l’Escaet, j’ai eu l’occasion d’échanger avec un responsable de Reed et de savoir exactement combien ça coûte. Alors, on s’est lancé. »

Une question d’anniversaire…

Pour Travel Team, cette participation à Top Resa est aussi une manière de fêter son anniversaire. Le TO groupiste qui est aussi nouvel adhérent des Entreprises du Voyage (depuis mars) aura 15 ans sur l’exercice 2018-2019. Et le salon fêtera, lui, sa 40e édition. « La veille nous organisons notre désormais traditionnelle soirée de rentrée’ », rappellent Amélie et Mélody .

 

« En 2016, nous avons commencé le mouvement avec notre soirée Purple pour la crémaillère de nos nouveaux locaux à Montreuil. L’an dernier, c’était la soirée Yellow pour l’Afrique du Sud, et cette année, ce sera Pink ». Sans en trop dévoiler, Amélie indique tout de même que cela a « un lien avec l’Amérique centrale et du Sud ».

Beaucoup de combinés

Travel Team prévoit en effet de lancer  l’Amérique latine en GIR pour 2019. « Depuis plusieurs années, nous emmenons des voyageurs au Brésil, au Pérou et au Mexique. Or cette année,  « la demande existe pour des grands voyages plus chers », explique la responsable TO.

 

La jeune femme table sur la Colombie, le Brésil, Cuba et  le Mexique. « Cuba, en groupes, est un carton sur l’année 2018 et sur l’année 2019», assure-t-elle. Et »ce qui marche très, très bien, ce sont les combinés. Les clients aiment voir deux pays lors d’un même voyage. Comme notre produit Cambodge-Laos ou 5 pays d’Asie en 15 jours. »

« Aucun dossier en direct »

Le groupiste qui ne travaille « qu’en B2B » n’a pas l’intention de tirer profit de la présence inédite de comités d’entreprise. A Top Resa, en effet, pour la première fois les CE seront invités. « Nous ne traitons aucun dossier en direct, insiste Amélie Lacombe. Si jamais cela arrive et qu’un CE nous interrogeait, nous rebasculerions les demandes auprès d’agences partenaires. Ensuite, nous les accompagnons pour les aider à remporter l’appel d’offres » explique-t-elle.

 

Pour séduire de nouvelles agences clientes, Travel Team met l’accent sur ses engagements aériens. Avec 20.000 sièges par an, le TO peut sortir des tarifs « très agressifs, garantis un an à l’avance ». « L’agence de voyages n’a plus qu’à s’occuper de la commercialisation des produits » sourit Amélie Lacombe. « On vend une production clés en main et nous nous occupons de tout le back-office » résume Mélody Thiébault.

 

Sur le dernier exercice 2016-2017 clôturé au 30 juin, Travel Team a enregistré 27 M€ de CA. Pour l’exercice achevé au 30 juin 2018, le TO estime pouvoir atteindre 30 M€ de chiffre d’affaires. Notamment avec le développement récent du balnéaire sur des destinations à tarif élevé  comme la Polynésie (5.000€) ou des tours du monde (24 jours à moins de 6.000€).

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *