« Il est urgent de segmenter l’offre produit de la Corse »

Seulement 15 % des touristes optent pour un package.
Bientôt un plan marketing plus axé sur les thèmes.
Le spécialiste Ollandini adapte son offre dans ce sens.
A l’instar des professionnels du tourisme corses interrogés dans notre enquête intitulée « Le tourisme corse se remet en question » (Cf. QDT n° 2410 du 27/08/04), Daniel Charavin président de l’ATC (Agence pour la promotion du tourisme en Corse) reconnaît également que la destination souffre d’une communication trop globale. Il indique par ailleurs qu’à l’inverse de ses concurrents méditerranéens, 15 % seulement des touristes qui découvrent l’île optent pour un package. Soucieuse de faire évoluer ce pourcentage à la hausse, l’équipe de l’ATC travaille en ce moment à la mise en place d’un nouveau plan marketing qui au-delà de vanter les beautés de l’île devrait surtout segmenter et clarifier l’offre du produit corse. « Il nous faut capter les intérêts de chacun, en leur proposant une Corse multiple », poursuit Daniel Charavin qui veut « une Corse plongée pour les plongeurs, une Corse nature pour les randonneurs, une Corse culture pour les amateurs d’histoire et de traditions, etc. ». Encore faut-il en avoir les moyens. Rappelons que l’ATC dispose de 3 millions d’euros de budget annuel pour assurer sa promotion sur tous les marchés, soit environ 6 fois moins que le budget de l’Espagne, la Croatie, Chypre ou même Malte pour le seul marché français. « C’est un peu le combat du petit commerçant face à la grande distribution », ironise Daniel Charavin qui espère fédérer autour de ce projet l’ensemble des professionnels du tourisme de la région. « Il est temps de travailler ensemble et de laisser tomber les individualités », lance-t-il. Répondant à l’appel, Jean-Marc Ollandini, président du voyagiste du même nom, n’a pas attendu pour agir. Ainsi, il nous révèle que sa prochaine brochure ciblera davantage la clientèle grâce à une offre thématisée autour du sport, de la nature ou du tourisme d’affaires et incentive. « Depuis de longs mois, les groupes nous font défaut, à nous d’aller les chercher », conclut le TO avec sagesse mais tout en comptant sur les VDM nombreuses pour « boucler une année moins catastrophique que prévu mais sans visibilité sur les semaines à venir ».
(*) Nouveau portail Internet : visit-corsica.com.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *