Juillet plombe l’été des tour-opérateurs

Le mois d'août, qui est rassurant, ne suffira pas à combler le retard pris par les tour-opérateurs depuis le début du mois de mai. Juillet a été catastrophique. "Juillet est catastrophique. Les départs sont en repli de 7,7% en terme de chiffre d'affaires et de 11% en terme de trafic", précise René-Marc Chikli, président du Ceto. "La bonne nouvelle, c'est que août n'est pas aussi mauvais. Les tendances de réservations sont stables (+0,6%) par rapport à l'an dernier". Cependant, la saison affiche un repli de 6,7% entre mai et juillet, par rapport à la même période de 2011. Les destinations jugées trop chères enregistrent un repli cet été, comme la Croatie (-14%), l'Espagne continentale (-28%) et insulaire (-16% pour les Baléares et -10% pour les Canaries), ou l'île Maurice (-12%). La Turquie affiche un recul de 17% en raison "d'une appréhension" liée à sa proximité avec la Syrie voisine, en proie à la guerre civile. En Grèce, les destinations continentales chutent de -25% mais les îles affichent un +7%.Enfin, la Tunisie et le Maroc reprennent des couleurs avec respectivement des hausses de 29,5% et 16%. L'Asie tient son rang: stabilité pour la Chine, +18% pour la Thaïlande, +9% pour le Cambodge et +4% pour l'Indonésie.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *