Kappa Clubs ouvre (au moins) 4 clubs de plus pour l’hiver 2017-2018

Production
Corinne Louison (DG Directours/ Nosilys), Jérôme Dubarbier (coordinateur Kappa Clubs), Philippe Sangouard (DG Kappa Clubs), Marie-France Hirtz (RP Kappa Clubs).

Le tour-opérateur aura un deuxième club Kappa à l’île Maurice. Il se lance sur des destinations rares en club comme Oman et le Panama.

 

Depuis 2014 et l’ouverture de son tout premier club à Maurice, Kappa Clubs grandit gentiment mais sûrement. La marque des clubs haut de gamme à animation douce de NG Travel affiche 14 adresses à l’été 2017. Dont 4 en long-courrier (Bali, Maurice, Thaïlande et Zanzibar).

 

Sur l’hiver prochain, Philippe Sangouard, directeur général de Kappa, annonce 3 ouvertures: Salalah à Oman, Bayahibe en République dominicaine et Panama. Dans quels hôtels, combien de chambres, avec quelles sorties culturelles ? « Trop tôt pour donner des détails », dit-il lors d’un point presse le 28 juin. Tout juste saura-t-on que les clients Kappa en Rép. Dom. seront logés au Dreams La Romana.

 

« Pour un Kappa Club on peut avoir selon les destinations  entre 40 et 100 chambres  en allotement. Mais pas plus. Il vaut mieux avoir deux Kappa Clubs sur une destination afin de garder des petits groupes (20 personnes maximum) sur les  animations offertes » explique le dirigeant.

 

C’est justement ce qu’il va se produire à l’île Maurice l’hiver 2017-18. La marque Kappa Clubs sera présente sur 2 hôtels, le Maritim Crystal et un autre, a priori également sur la côte Est. Le groupe va d’ailleurs se renforcer sur Maurice avec l’ouverture prévue aussi l’hiver prochain d’un Club Coralia (à animation classique) dans le sud, et un second Nosylis Collection (5* avec conciergerie francophone).

 

Le concept Kappa Club –« un club autrement c’est-à-dire un club de voyage pour découvrir la destination, pas un club de vacances avec animation forte »– se déploie. D’autres ouvertures sont « prévues pour l’hiver » mais nous n’en saurons pas plus pour le moment. La formule plaît et fidélise. « Le taux de clients repeaters avoisine les 40% » nous dit-on.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *