L’administration valide le plan de départs volontaires de TUI France

Production

Le plan visant à supprimer 306 postes chez TUI France via des départs volontaires et en franchisant des agences a été homologué par l'administration. La DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) a "en effet estimé que toutes les conditions nécessaires étaient remplies et que la procédure d’information-consultation du comité d’entreprise était régulière".Dans un communiqué, le voyagiste, qui emploie un peu plus d'un millier de salariés précise qu'avec cette homologation survenue vendredi, "la période de volontariat va pouvoir commencer comme prévu le 8 janvier et va durer huit semaines". TUI avait annoncé début septembre sa volonté de supprimer plus de 300 postes via des départs volontaires et en franchisant 31 agences. Dans son communiqué, le groupe indique qu'un "Point Information Conseil, mis en place dès le début de la procédure d'information-consultation, a déjà enregistré plus de 700 rendez-vous" et souligne que des partenariats ont été signés avec plusieurs entreprises (l'assureur Maif, la SNCF et Century 21) pour favoriser des recrutements, d'autres étant "en cours de signature". TUI souligne qu'"une dizaine de collaborateurs ont déjà été sélectionnés par le groupe Maif", qui devrait reprendre une centaine de salariés au total. "Nous venons d’obtenir l’homologation du Plan de Départs Volontaires conformément au calendrier que nous avions fixé, et c’est une très bonne nouvelle. Nous avons un projet stratégique clair, avec une organisation cible associée à ce projet qui exige malheureusement une réduction des effectifs. Les partenariats signés avec des entreprises qui recrutent permettent de raccourcir les circuits classiques de recrutement. C’est une opportunité formidable pour nos collaborateurs volontaires au départ qui peuvent accéder à des offres d’emploi très rapidement et de façon privilégiée" déclare Pascal de Izaguirre, président de TUI France.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *