L’ex-patron de Nouvelles Frontières « s’inscrit en faux » contre les accusations

Production

L'ex-patron de Nouvelles Frontières, Jean-Marc Siano, qui doit comparaître devant le tribunal le 19 juin pour présentation de faux bilans, "s'inscrit en faux" contre les accusations dont il fait l'objet, a annoncé mardi son avocat à l'AFP.Le tribunal correctionnel de Bobigny, qui a délivré à Jean-Marc Siano une citation directe, l'accuse d'avoir "dissimulé directement ou en qualité de complice la véritable situation financière" de Nouvelles Frontières pour la période allant de juillet 2009 à mars 2011, "en passant ou en faisant passer de fausses écritures pour un montant de 36 millions d'euros", a dit Christophe Llorca, l'avocat de Jean-Marc Siano. Ce dernier est aussi accusé d'avoir obtenu, du fait de cette présentation des comptes, "le règlement de primes pour un montant de 460.828 euros" au titre des exercices clos fin septembre 2009 et fin septembre 2010. "Jean-Marc Siano ne peut que s'inscrire en faux contre ces accusations", a dit l'avocat à l'AFP. "Il n'a perçu aucune prime au titre des résultats opérationnels" de Nouvelles Frontières sur les deux exercices cités, c'est-à-dire qu'il n'a perçu "aucune prime qui serait liée aux bilans qu'il est accusé d'avoir falsifiés", a ajouté Christophe Llorca. Certains médias avaient fait état de ces primes. Toujours selon son avocat, l'ancien patron de Nouvelles Frontières a reçu "en janvier 2009 une prime de 274.000 euros brut correspondant aux résultats opérationnels de l'exercice 2007/2008, comptes pour lesquels il a été mis hors de cause". "Le solde a été perçu au titre des exercices 2009 et 2010, par Jean-Marc Siano comme par d'autres dirigeants, pour l'atteinte d'objectifs sans aucun rapport avec les résultats opérationnels de Voyages Touraventures" (la société qui exploitait alors la marque Nouvelles Frontières, ndlr), qui étaient déjà très largement en-dessous des objectifs fixés, a-t-il ajouté. L'avocat a réitéré l'intention de Jean-Marc Siano d'engager dans les prochains jours une action judiciaire contre la maison mère TUI Travel PLC et les commissaires aux comptes du groupe (cabinet PricewaterhouseCoopers). "Nous allons engager une action en responsabilité contre ces personnes morales devant le tribunal de commerce de Nanterre", a dit Christophe Llorca à l'AFP. Jean-Marc Siano a dirigé Nouvelles Frontières de 2006 à fin mai 2011, avant d'être remplacé par Pascal de Izaguirre. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *