Lagrange met en lumière son offre haut de gamme

Production

Il distingue ses unités de luxe dans son tiré à part.
6 nouvelles résidences dans la sélection hiver 2004-2005.
Les réservations sont bien engagées sauf pour août.
Lagrange, leader de la location de luxe ? En éditant pour la première fois cet été un tiré à part portant sur une sélection de prestigieuses unités en France et au Portugal, le spécialiste de la location entend bien par ce biais continuer à se démarquer de ses concurrents. « Nous sommes les seuls à proposer ce type de produits en France », confie fièrement Line Baudu, directrice commerciale. Une première tentative – concluante – avait déjà eu lieu en fin d’année pour la saison hiver et son succès a encouragé Lagrange à poursuivre sa diversification. Cependant, cette « Sélection Prestige » est pour la seconde fois une simple reprise des unités haut de gamme du groupe déjà présentes dans la brochure générale où elles sont simplement mises en valeur dans un encadré. En revanche, pour l’an prochain, les choses devraient bouger puisque le spécialiste prévoit de sortir sa sélection hiver 2004-2005 au mois de septembre (et non en décembre comme l’an dernier) en même temps que la collection globale, de doubler son tirage et d’y intégrer six nouvelles résidences dans les Alpes et à la campagne. Pour l’heure, Lagrange, qui travaille à la « constitution de ce fonds de clientèle depuis six ans » propose dans sa sélection prestige été 2004 17 résidences à la montagne, 2 à la campagne et 10 en bord de mer, dont une au Portugal, « ce qui représente un bon équilibre », d’après Line Baudu. Parmi elles, les habitués retrouveront les 12 résidences MGM rachetées conjointement par Pierre & Vacances et Lagrange en décembre 2002 et dont ce dernier traite l’ensemble de la commercialisation. Pour les vacances estivales, que ce soit la production prestige ou générale, « les réservations vont bon train en particulier pour l’avant et l’après-saison. » Par contre, le mois d’août est un peu à la traîne pour les unités de milieu de gamme car « ce type de clientèle a tendance à inspecter de plus en plus les prix, ce qui rend ce niveau de prestation difficile à vendre », conclut la directrice commerciale.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *