Le Club Med ferme l’un de ses villages en Chine

Production

Le Club Med a fermé son village de Dong’Ao Island en Chine situé sur une île à quelques encablures de Macao et de Hong Kong.

La direction du groupe confirme cette information parue dans Challenges.  Des « problèmes d’accessibilité » ainsi que des « coûts d’énergie qui ont fortement augmenté » par rapport au modèle économique initial ont rendu ce village difficile à exploiter.

Cette décision n’entache en rien les ambitions du Club Med en Chine où il va ouvrir ses 4 premiers villages JoyView (son enseigne chinoise) d’ici début 2018 (Anji, Golden Coast Resort, Great Wall et Zhoushan).

Actuellement, le Club exploite quatre villages en Chine : Sanya et Guilin (soleil) et  Yabuli et Beidahu (montagne).

Enfin, la direction a bien confirmé son objectif d’y avoir une vingtaine de villages en 2020.

 

Le mois dernier, Henri Giscard d’Estaing, PDG du Club Med (propriété du groupe chinois Fosun), avait annoncé lors d’une conférence de presse à Opio fin juin, que le groupe était désormais « structurellement rentable » après un hiver excellent (685 000 clients en progression de + 8,1%). Le « Club Med a enregistré un nouveau record en terme d’activité et de nombre de clients accueillis au cours de l’hiver 2017″ avait-il dit et prédisait déjà que 2017 sera « une bonne année ». Fin juin, les réservations pour l’été étaient en progression de 5,3% par rapport à la même période de 2016. « Et toutes les zones géographiques sont en progression en volume d’affaires et en nombre de clients ».

Quant aux réservations pour l’hiver prochain, elles sont d’ores et déjà « en croissance à deux chiffres ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *