Le Club Med vise une croissance de 30 % sur l’Asie en 2004

Production

Le Club a annoncé l’ouverture d’un troisième centre aux Maldives pour 2004.
Il étudie les possibilités d’ouverture au Viêt-nam, en Inde, et au Sri Lanka.
Le Cherating Beach en Malaisie a rouvert après une rénovation de six mois
Le Club Méditerranée se reprend à espérer en Asie. Le groupe français a annoncé qu’il prévoyait une croissance de 20 % à 30 % sur ce continent en 2004, après une année 2003 affectée par l’épidémie de pneumonie atypique. Le Club Med, qui compte dix villages de vacances dans la région, compte ouvrir cette année un troisième centre aux Maldives et étudie les possibilités au Viêt-nam, en Inde, en Chine et au Sri Lanka, a indiqué son président-directeur général pour l’Asie Pacifique, Joël Tiphonnet, à l’occasion de la réouverture, vendredi dernier, du village de Cherating Beach en Malaisie. Le centre était fermé depuis novembre pour une restauration de cinq millions de dollars destinée à relancer le tourisme après l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) l’année dernière, principalement en Asie. « Nous avons subi une chute d’environ 20 % de nos recettes l’année dernière. Le Sras a été la pire crise que nous avons essuyée car les gens ne voulaient plus bouger de chez eux », a expliqué M. Tiphonnet. « Mais aujourd’hui, nous récupérons très bien. Les Australiens sont de retour à Bali, après deux ans d’absence. Les Japonais normalement plutôt prudents voyagent de nouveau beaucoup. Et même la grippe du poulet n’a pas réellement affecté notre activité. A Singapour, par exemple, nous enregistrons une croissance de 50 % par rapport à l’année dernière », ajoute le président. « Je m’attends à une croissance d’au moins 20 % cette année, mais il est encore trop tôt pour le dire. L’été reste encore à venir mais, jusqu’à présent, cela démarre bien, nous pourrions donc avoir une hausse de 30 % par rapport à l’année dernière », espère M. Tiphonnet. Le Club Med, dixième groupe hôtelier au monde, compte une centaine de villages dans 40 pays et emploie plus de 20 000 personnes.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *