Le parc Micropolis fait ses premiers pas en tant que TO

Le parc de loisirs aveyronnais évolue. Après cinq ans d’existence, Micropolis se lance dans la production avec l’édition courant octobre de sa première brochure groupes. Rassemblant neuf produits touristiques, « elle est avant tout thématique (culture, aventure, gastronomie, nature) et représentative des lieux significatifs de la région », souligne Thierry Laurent, directeur du parc. En réaction au recul de 17 % de la clientèle aveyronnaise entre le 1er février et le 31 août (par rapport à l’an dernier), Micropolis veut, grâce à cet outil de vente, « étendre sa zone de chalandise ». La direction avait même anticipé cette baisse en demandant l’an dernier l’habilitation tourisme. Un statut dont elle dispose depuis quelques mois et qui lui est indispensable pour revendre des produits touristiques. Avec cette nouvelle brochure, présentant des circuits allant d’une journée à quatre jours en Aveyron avec un choix d’hébergement en village vacances ou en hôtels 2 ou 3 étoiles, Micropolis compte bien attirer de nouveaux marchés tant régionaux qu’étrangers. En outre, une cinquantaine de prescripteurs pourra tester l’offre lors d’un éductour les 9 et 10 octobre. La brochure sera ensuite présentée au Mit International (du 20 au 23 octobre) et envoyée à 5 000 exemplaires à des agences de voyages et des autocaristes. En parallèle, Micropolis prépare l’arrière-saison en éditant courant octobre un dossier pédagogique accompagné d’un CD-Rom pour les enseignants. Divisé en deux parties, didactique et ludique, il a pour but « d’initier les plus jeunes à la vie des insectes » et d’apporter une première approche théorique avant une expérimentation sur place. Avec un total de 78 000 visiteurs entre le 1er février et le 31 août, Micropolis accroît sa fréquentation de 13,2 % par rapport à la même période de 2003.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *