Le TO Aya s’ouvre encore plus au monde

Production
Aya Desirs du Monde
Aya Désirs du Monde : Emmanuel Garlès, Adeline Kurban-Fiani et Walid Ben Zaied.

Le tour-opérateur veut se positionner sur les marchés du Benelux et la Suisse. Le spécialiste du Moyen-Orient programme 33 destinations sur 4 continents. Ses circuits comprennent des extensions originales.

Le changement a commencé en 2011 pour Aya. Les Désirs d’Orient –sa signature– sont devenus Désirs d’Orient et des îles. Le TO ayant opportunément décidé de programmer l’océan Indien en combiné avec les stop-overs des compagnies du Golfe. Quatre ans plus tard, en septembre 2015, le TO lançait 22 destinations en Europe, en Asie… parachevant ainsi sa mue en « Désirs du Monde ». Cette année, la brochure unique d’Aya Désirs du Monde (2016-2017) ne comprend pas moins de 33 destinations. 

« Je ne pensais pas ouvrir onze destinations de plus, reconnaît Adeline Kurban-Fieri, DG du groupe KTS. Mais cela s’est fait naturellement. Lorsqu’un client groupes nous fait une demande, on monte pour lui le produit correspondant. S’il fonctionne bien, on le propose ensuite à d’autres clients et il finit par intégrer la brochure. »

 

11 destinations nouvelles

 

Les circuits représentent 80% de l’offre (contre 20% de séjours). Vendus en pension complète, ils sont garantis à partir de deux personnes. En nouveautés, Aya programme Cuba, le Costa Rica, le Guatemala, la Birmanie, la Chine, Bali, la Slovénie, l’Irlande, Madagascar, la Namibie et l’Iran. L’originalité tient dans l’extension proposée. « Nos circuits ont toujours un petit plus qui fait la différence », explique la dirigeante. On citera le circuit Slovénie avec extension à Venise, le circuit Pays baltes et Saint-Pétersbourg ou encore « Andalousie » et Gibraltar.

Spécialiste du Moyen-Orient et d’ailleurs

 

Disponible via Logimail, la nouvelle brochure s’adresse à la fois aux individuels et aux groupes, « de 2 à 45 personnes ». Le Moyen-Orient (Liban, Emirats, Jordanie, Oman) reste sa zone de prédilection en outgoing mais aussi en incoming à travers l’activité réceptive de KTS France.

 

A elle seule la région concentre la moitié des clients, soit plus de 13.000 pax. Aya est d’ailleurs partenaire du Louvre Abu Dhabi –quand il ouvrira- pour le faire découvrir aux Français. Pour 2017, le challenge porte sur l’Amérique latine et  l’Iran. Le TO qui a déjà réalisé 400 pax sur le pays compte atteindre les 1.000 l’an prochain.

 

Revendu par 400 à 500 agences de voyages, mini-réseaux et indépendants plus Manor, Aya devrait enregistrer cette année 25 à 30 M€ de CA. Il fait partie du groupe KTS qui travaille aussi sur le voyage d’affaires, le réceptif et comprend une agence de voyages loisirs. Les quatre activités contribuent « à parts égales » au chiffre d’affaires de l’entreprise.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *