Le TO FTI Touristik rationalise son offre

Production

Le TO n’offre que du moyen-courrier au départ de Bâle.
Cette stratégie n’a aucun rapport avec la fin d’Avione
Produits en Italie et cet été dans le bassin méditerranéen
Depuis deux ans, la présence discrète du Suisse FTI Touristik AG, à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, avait profité à Avione, notamment grâce au transfert vers ce dernier de la clientèle française et de certains collaborateurs de FTI, avec en tête son directeur Jurg Saladin. Las ! L’arrêt d’activité soudain du TO Avione en novembre dernier, avec les déboires que l’on sait (voir ci-contre), est concomitant à la renaissance de FTI Touristik AG. « Aucun rapport », s’empresse-t-on de souligner chez ce dernier. Cette résurrection vient en fait après la restructuration opérée par MyTravel en octobre dernier au cours de laquelle, le propriétaire de FTI a vendu ses activités en Allemagne. Dietmar Gunz, le fondateur de FTI Touristik, parti il y a quelques années de la société, en a profité pour racheter le TO et donner une nouvelle impulsion, notamment en abandonnant le long-courrier. Pour tranquilliser les agences de voyages régionales, échaudées par les problèmes de remboursement liés à l’affaire Avione, FTI se veut rassurant : « Compte tenu des événements récemment survenus dans le monde du tourisme, nous tenons à vous rappeler que FTI Touristik AG [est] membre de la Fédération suisse des agences de voyages et cotise au Fonds de garantie suisse avec un cash minimum de 2 M FS », explique Walter Bingelli, le gérant du TO. Côté production, FTI se montre plus prudent qu’auparavant : « Depuis le 1er décembre, nous proposons un seul produit au départ de Mulhouse, l’Italie avec la Calabre et la Sicile. » Dans les prochains jours, une brochure été devrait voir le jour et inclure, outre la Calabre, Djerba, Monastir, Hurghada, Rhodes, Héraklion, Larnaca, Corfou, Malte et Dubrovnik avec la compagnie Swiss.
FTI n’a pas attendu les propositions du ministre Gilles de Robien.(voir p. 1). FTI a ainsi indiqué dans sa brochure que ses clients seraient transportés par « une compagnie aérienne renommée »… Il s’agit en fait de Hola Airlines. Renommée, en effet.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *