Les TO ne craignent pas pour leur avenir avec Thomas Cook

Production

Fram est serein pour ses ventes ; il a un contrat de 3 ans avec le réseau.
Grâce à leur « savoir-faire », les TO spécialistes ne se sentent pas menacés.
Partenaire historique du réseau, le Club Med va poursuivre ses relations.
Les acteurs du tour operating français savent être solidaires. Preuve en est l’unanimité sur la « personnalité remarquable », le « sens relationnel » et le « professionnalisme incontesté » d’Antoine Cachin qui vient de quitter la tête du réseau Thomas Cook France. « Nous n’étions pas toujours du même avis dans les affaires mais il n’en reste pas moins un homme admirable qui connaît très bien son métier », confie Georges Colson, président du directoire de Fram, qui ne craint pas pour ses ventes via ce réseau. « Peu importe la prochaine équipe dirigeante, nous avons un contrat de 3 ans avec eux. Donc, à moins qu’il ne soit dénoncé d’ici là, Thomas Cook restera le premier réseau client après nos propres agences », poursuit le président qui ne cache pas avoir déjà perdu 8 % sur les commandes depuis le lancement de Thomas Cook TO. Pour sa part, Philippe de Saint-Victor, directeur commercial de Jet tours, se garde de tout pronostic : « A l’inverse du Club Med, Jet tours – qui perd aussi des points – n’est pas un TO privilégié chez Thomas Cook. Mais cela ne nous empêche pas de suivre de près la stratégie notamment TO qui risque d’être adoptée demain. » Encore moins concernés par une potentielle baisse de leurs ventes dans ce réseau qui reste leur premier client, les spécialistes ne se sentent pas menacés. A l’image de Kuoni dont 15 à 20 % de l’activité sont réalisés via Thomas Cook. Pour Emmanuel Foiry, PDG de Kuoni France, « Thomas Cook TO n’est pas en positionnement frontal avec Kuoni qui continue d’apporter au réseau un certain savoir-faire ». Même sérénité affichée par Jean-Paul Chantraine, PDG d’Asia, et Bruno Gallois, DG de Marsans, qui ne notent pas d’impact négatif sur leurs ventes. Antonio D’Apote, patron de Donatello, enregistre même des chiffres en hausse avec ce réseau. Enfin, partenaire historique de Thomas Cook, le Club Med assure, par l’intermédiaire de Vincent Barbier, directeur des ventes, qu’il poursuivra normalement ses relations avec le réseau. Il argumente : « Nous allons emmener 150 agents Thomas Cook découvrir notre nouveau village de Marrakech dès la semaine prochaine. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *