Les tour-opérateurs se laissent convaincre par le « tout compris »

Production

Longtemps cantonné aux destinations des Caraïbes hispaniques, le « tout compris » déborde de ses frontières. Il a attaqué les Antilles cet hiver et s’apprête à débarquer l’été prochain sur les destinations moyen-courriers comme la Croatie, la Grèce et l’Espagne.
La destination vedette de l’été 2004, personne ne la connaît encore, mais la formule gagnante pourrait bien être le séjour tout compris. Nombre de tour-opérateurs fourbissent leurs armes et s’apprêtent à truffer, ou l’ont déjà fait, leurs brochures de produits tout compris, au premier rang desquels figurent Look Voyages, TUI, Nouvelles Frontières ou Fram. Ce dernier en propose pas moins de 27, sur 13 destinations, un record pour un TO qui veut élargir son offre aussi bien en termes de services que de prix. Look en référence le même nombre, sans compter les 5 Lookéco et Lookéa où la formule « all inclusive » est accessible en option. C’est le cas par exemple du nouveau Lookéco de Croatie, nouvelle destination chez Look, auquel s’ajoute un autre hôtel vendu uniquement en tout inclus. Car les tour-opérateurs ne se contentent plus de proposer ce genre de vacances sur les destinations long-courriers comme Cuba, la République Dominicaine ou le Mexique, une formule qui fait le succès, entre autres de Marsans. Désormais nombre de voyagistes la proposent, souvent pour la première fois, sur les destinations moyen-courriers. C’est le cas de TO spécialistes comme Iberica qui fait du tout compris sur… l’Espagne. Héliades a également fait le grand saut, en complément de son offre club et vend des produits petits prix en tout compris, réunis sous le label Bleublanc.gr. Bref, les TO en sont plus ou moins persuadés, le public français que d’aucuns disaient trop frileux par rapport à ce type de produits pourrait cette fois-ci succomber pour des destinations plus proches qu’auparavant. TUI a senti la tendance. « Nous avons commandé un sondage pour connaître le budget et les désirs des Français en matière de vacances, commente-t-on chez TUI. Il apparaît qu’ils veulent savoir ce qu’ils paient vraiment. Dans ces conditions, le tout compris s’impose. » Le voyagiste a donc orienté sa production sur ce concept et en propose aujourd’hui pas moins de 21. Un signe qui ne trompe pas, le premier client TUI avait choisi une formule en Martinique, à l’hôtel des Trois Ilets, en famille, en formule tout compris. « Cet hiver, le succès a été immédiat », commente le TO. « Pour l’été prochain, ce chiffre va augmenter significativement », prévient-il. La brochure d’été serait ainsi étoffée de « all inclusive » aux Canaries, à Chypre, en Grèce. Son demi-frère Nouvelles Frontières a de son côté pris le même virage. Sur les quatre nouveaux Paladien qui vont ouvrir cette année, trois seront vendus en tout compris, dont deux en moyen-courriers : le club Paladien Tropicana aux Baléares et le bateau Nile Star en Egypte. Jean-Marc Siano, directeur du tour operating de Nouvelles Frontières, explique : « Notre croissance au Mexique, en République Dominicaine et à Cuba vient de la croissance de la demande pour ce type de produits. Il s’agit d’une tendance lourde. » Désormais le concept déborde de ces destinations classiques et a débarqué aux Antilles cet hiver, proposés entre autres par Exotismes ou Starter. L’été prochain, il débarque en force sur le pourtour méditerranéen. Or ce développement va de pair avec celui des formules club, qu’ils soient Lookéa, Framissima, Paladien, Eldorador ou Olympien. Y aura-t-il à terme un concept de trop, à moins qu’on assiste à un mélange des genres ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *