Les tours-opérateurs français optimistes pour l’hiver

Production

« Les perspectives sont bonnes » a annoncé René-Marc Chikli, président du Seto. Après un bon été avec une hausse du volume d’affaires de 4,6% et du nombre de clients de 2,4%, l’hiver donne des « signes prometteurs d’une poursuite de la reprise ».

Belle croissance pour la Rép Dom, la Martinique et la Guadeloupe

Bien entendu, à date (fin septembre) les ventes des TO français pour l’hiver ne représentent encore que 20% du total, mais les premiers résultats sont « globalement très encourageants, soit +9% en trafic ».

 

Au niveau des destinations long courrier, le carnet de commandes pour la zone Amérique et Caraïbes à fin août 2017 affichait une belle croissance pour la République Dominicaine, La Martinique et la Guadeloupe. A noter que les ouragans Irma et Maria n’ont pas impacté l’essentiel de l’infrastructure touristique de ces régions.

 

La Zone Afrique et Océan Indien affiche également de « très bons engagements », notamment pour le Cap Vert, l’île Maurice et le Sénégal. Enfin, sur l’Asie et le Pacifique le Seto « observe « un bon démarrage de la saison pour la Birmanie, le Sri Lanka, les Maldives et le Vietnam ainsi que pour l’Australie ».

Redémarrage de l’activité dans plusieurs destinations phares du Moyen Orient

Au niveau des destinations moyen-courrier, l’Égypte, Oman et la Tunisie reprennent de belles couleurs. Les îles Canaries et la Finlande poursuivent également leur croissance. Autre point positif : la recette unitaire (euro/forfait) affiche elle aussi une forte croissance.

 

Selon René-Marc Chikli, le bon démarrage de cette saison est marqué par 3 facteurs positifs : « La perception de la situation économique des consommateurs français s’améliore, le redémarrage de l’activité dans plusieurs destinations phares du Moyen Orient (Egypte) et de l’Afrique du Nord (Tunisie) se poursuit, et les tour-opérateurs répondent au changement des flux touristiques en rénovant et en renforçant leurs programmes sur les destinations moyen-courrier et en étoffant leur offre sur les destinations long-courrier ».

Une hausse de l’activité de +2,4%

Par ailleurs, le Seto annonce que l’été (1er mai 2017 au 31 août 2017)  a permis aux TO de générer un volume d’affaires de 2 013 M€, ce qui représente une hausse de +4,6% par rapport à l’été 2016 (à périmètre comparable). Ils ont fait voyager 2 498 632 clients, ce qui correspond à une hausse de l’activité de +2,4%. La recette unitaire augmente de +2,1% à 805 €.

 

Pour le voyage à forfait, on compte 1 781 733 clients soit une très légère progression (+0,1%). La recette unitaire moyenne des voyages à forfait progresse à 1 016 € (+4,4%), générant ainsi un volume d’affaires de 1 810 M€ en hausse de +4,5%.

Pas d’effet Trump aux USA

En long-courrier les grands gagnants de l’été sont dans l’ordre : les îles grecques, les Canaries, la Grèce (continentale), l’Espagne et les Baléares. Ces destinations sont suivies du Maroc, de la Sicile, du Portugal et de la Sardaigne.

 

En long-courrier, les USA sont toujours en tête (il n’y a donc pas eu d’effet Trump) devant la République dominicaine (en très forte progression), le Canada, Maurice, l’Indonésie, le Mexique et Cuba.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *