Les trois missions de Travelfactory après son rachat par la Compagnie des Alpes

Production
Yariv Abehsera, patron du groupe Travelfactory

Après l’annonce en janvier dernier de la cession de Travelfactory (Locatour, Travelski, Golden Voyages) à la Compagnie des Alpes (CDA), Yariv Abehsera, le président-fondateur du groupe spécialisé dans la vente de séjours en ligne et de packages à la montagne, s’est attelé à la tâche. Avec une feuille de route qui repose sur trois piliers : européaniser Travelski, améliorer l’expérience client, et rajeunir la clientèle en ciblant la génération millennials.

 

 

 

« Le process d’intégration a été très énergivore parce que réalisé dans un délai très court. Mais je suis ravi que ce soit la CDA. C’est un interlocuteur qui dispose d’un projet industriel et stratégique solide, et qui va nous laisser plus de temps que si nous nous étions adossés à un fond d’investissement ». Pour Yariv Abebsera, PDG de Travelfactory, il n’y a pas de doute,  le projet de reprise est « en parfaite adéquation » avec ce qu’il avait imaginé.

 

Le dirigeant reste aux commandes de l’entreprise au-moins jusqu’en 2022, date à laquelle la Compagnie des Alpes détiendra 100% du capital de Travelfactory contre 73% aujourd’hui. En attendant Yariv Abehsera va s’efforcer de faire grandir le groupe. Avec une feuille de route bien précise. « Pour la mener à bien, je vais sortir de l’opérationnel. D’où l’arrivée récente de Guillaume de Marcillac en tant en tant que directeur général opérationnel (DGO) » résume l’intéressé.

 

Cette feuille de route s’articule autour de trois piliers : européaniser Travelski, améliorer l’expérience client, et travailler sur la clientèle des millennials.

« Travelski, nous voulons que ce soit en France la plate-forme de référence de ventes de séjours à la montagne. Il s’agit là de capter la clientèle étrangère pour la faire venir chez nous » indique Yariv Abehsera qui annonce « ouvrir dans les prochaines semaines le site Travelski aux Pays-Bas ainsi qu’en Grande-Bretagne ». Travelski sera aidé en cela par le savoir-faire de la CDA (11 domaines skiables exploités, 13 destinations de loisirs) en matière d’accueil de clients étrangers dans les stations françaises.

 

Deuxième grand chantier, l’amélioration de l’expérience client. « Ce n’est pas un vain mot » précise le patron de Travelfactory. « Trop souvent le ski se résume à un agrégat de services réservés par le client. Si on a simplifié le process online, il faut simplifier le parcours client in situ. Il s’agit pour cela de digitaliser le maximum de points de contact ce qui suppose un certain nombre de développements informatiques et technologiques ». La démarche est importante car selon Yariv Abehsera, « l’urbain étant de plus en plus fatigué, il ne va pas hésiter pour ses vacances à privilégier une destination européenne plutôt qu’un séjour à la montagne si cela s’avère compliqué ». Avec le soutien de la CDA, les équipes de Travelfactory vont notamment travailler sur le parking et l’hébergement. A la tête d’une vingtaine agences immobilières, les deux entités gèrent un parc de quelque 3 500 appartements, soit environ 15 000 lits, ce qui en fait « le troisième hébergeur des Alpes ».

 

Troisième et dernier pilier : les Millennials (personnes nées entre 1980 et 2000). « La relation avec eux doit être 100% digitale » affirme Yariv Abehsera qui entend rebâtir à leur intention une production qui ne sera plus basée que sur le tout ski. Dès la saison 2018/2019, Travelfactory va proposer à « ces clients de demain » des produits adaptés. Les marchés européens, belges, néerlandais, et anglais en particulier, sont concernés.

 

Militant infatigable pour la création « d’un vrai plan ski pour faciliter l’accessibilité aux stations », Yariv Abehsera veut impliquer les politiques pour également les sensibiliser sur ces nouveaux clients. « Je vais écrire aux maires des stations, conseillers régionaux, départementaux… afin qu’ils prennent ce sujet à bras le corps » déclare le président – fondateur conscient de la nécessité d’une « réelle impulsion politique ».

Fort d’un volume d’affaires de 85 millions d’euros dont 10 réalisé par la clientèle étudiante via notamment la marque Golden Voyages, le groupe Travelfactory a fait partir l’an dernier 400 000 clients. Sur le volet ski, ils sont 175 000, un chiffre que Yariv Abehsera espère voir « doubler d’ici quatre ans avec un objectif de 350 000 clients ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *