L’irrésistible ascension d’Evaneos

Production
Evaneos start up fondateurs
Yvan Wibaux et Eric La Bonnardière, fondateurs d'Evaneos.

Ayant emménagé dans de nouveaux locaux au cœur de Paris, Evaneos, spécialiste du voyage sur-mesure qui agrège une sélection d’agences locales, vient de franchir le cap des 200 000 voyageurs. Et ambitionne déjà d’en atteindre 800 000 d’ici 2020.

 

Eric La Bonnardière et Yvan Wibaux, fondateurs de la plate-forme Evaneos en 2009, peuvent être fiers d’eux. En huit ans, la start-up, qui affiche « un taux de croissance compris entre 50 et 70% chaque année », est passée de deux collaborateurs à 150 aujourd’hui. « Pour soutenir cette croissance, 40 nouveaux « Evaneossiens » seront recrutés l’an prochain » précise le président Eric La Bonnardière. La jeune pousse recherche en effet 20 profils internationaux (marketing et production) et 20 autres personnes avec des fonctions support variées (développeurs, designers, product owners…).

 

La start-up Evaneos

 

Fort de cette progression, Evaneos qui vient d’être désignée start-up de l’année par le cabinet Ernst &Young, a emménagé dans de nouveaux locaux, rue Mogador, au cœur du 9ème arrondissement de Paris. Depuis 2009, c’est la sixième fois qu’Evaneos déménage. Le nouveau lieu baptisé La Voyagerie totalise 2 200 m2 répartis sur 7 étages et décorés sur le thème du voyage. « Des voyageurs aux agents locaux, ce lieu, ouvert à tous, a été imaginé pour se rassembler, pour se rencontrer, mais également pour s’inspirer et échanger » résume Yvan Wibaux, directeur général.

 

Les locaux de la start-up Evaneos

 

Ces nouveaux locaux se veulent à l’image de la refonte de l’identité graphique de l’entreprise. Avec également une nouvelle application mobile et un nouveau site Internet depuis l’été dernier, suivi pour la première fois d’une « présence média inédite » avec notamment un affichage digital dans le métro et les gares franciliennes, ou encore le sponsoring de l’émission « A l’état sauvage » sur M6.

 

Les locaux de la start-up Evaneos

 

Mettant en relation directe les voyageurs avec les agents locaux, Evaneos propose aujourd’hui 160 destinations via quelque 1 200 agents locaux experts sur leur zone géographique. Ces derniers sont rigoureusement sélectionnés selon des critères exigeants. « La francophonie, la disponibilité, la flexibilité, la compréhension des attentes des voyageurs ou le rapport qualité-prix proposé figurent parmi les critères demandés » explique Yvan Wibaux qui précise que « seulement 5% des candidats sont retenus ». En 2018, 300 nouveaux agents locaux seront recrutés par la plate-forme.

 

Ces agents locaux sont suivis et accompagnés. Régulièrement se tiennent aussi des Evaneos Academy qui forment au métier d’agent local basé à destination. Ces formations permettent à des gens de venir renforcer les équipes sur place. « Récemment, nous avons reçu 60 personnes à Paris durant 3 jours. 32 autres étaient en formation à Colombo au Sri Lanka » souligne Eric La Bonnardière. Grâce à son programme Working Abroad, Evaneos recense et met en avant les offres d’emploi que proposent ses agences locales partenaires.

 

Le respect de l’environnement constitue une priorité chez Evaneos. « En moyenne, sur 100 euros dépensés par un touriste, entre 10 et 40 euros reviennent à l’économie locale. Chez nous, c’est 73 euros qui sont redistribués aux locaux » répète Eric La Bonnardière. Dans un modèle classique, la plate-forme se rémunère grâce à une commission auprès du réceptif.

 

Alors qu’il y a 18 mois, Evaneos se félicitait de franchir le cap des 100 000 voyageurs, l’entreprise vient tout juste d’atteindre les 200 000. Et ne compte pas s’arrêter là. « L’objectif est d’enregistrer 800 000 voyageurs cumulés d’ici 2020 » clament en chœur les dirigeants. Pour ce faire, la jeune pousse compte poursuivre son internationalisation. Déjà présent sur 8 marchés (France, Allemagne, Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Suède, Pays-Bas, Danemark), Evaneos va poursuivre son déploiement européen avec le lancement sur la Suisse dès la semaine prochaine, puis l’Autriche et la Belgique l’an prochain. En parallèle, la plate-forme se déploiera sur deux marchés Outre-Atlantique. « Aujourd’hui, plus d’un voyageur sur deux n’est pas Français » confirme Eric La Bonnardière, qui rappelle aussi que « sur le site Français, 98% des clients sont des individuels ».

 

Evaneos, dont le panier moyen oscille autour de 1 400 euros (hors transport), ne souhaite en revanche pas communiquer sur son chiffre d’affaires. « Demander le chiffre d’affaires à une start-up, c’est comme demander son âge à une jeune femme » s’en sort par cette pirouette Eric La Bonnardière. Au printemps 2016, le spécialiste du voyage sur-mesure a levé 18 millions d’euros afin de financer son expansion à l’international et le développement de solutions technologiques.

 

  • La Birmanie, l’Afrique du Sud, l’Argentine, les Philippines, le Japon, la Colombie, le Mexique, les Etats-Unis, l’Islande et le Pérou constituent les destinations les plus tendances chez Evaneos.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *