Look Voyages peaufine des Clubs Lookea qui collent aux nouvelles attentes des Français

Production

Look Voyages s'est penché sur les attentes des Français en vacances en ces temps de situation économique "un peu compliquée" comme le dit Patrice Caradec, PDG de Transat France. Alors que la conjoncture "impacte notre activité" dit-il, "on se rend compte que les Français partent toujours à l'étranger". Alors quoi ? Il y a en ce moment des évolutions "extrêmement profondes que nous avons observées et donc nous avons demandé à TNS Sofres de ce pencher sur cette étude". Il en ressort cinq attentes principales. Première demande, les vacanciers veulent qu'on les étonne à 61%. C'est-à-dire qu'ils veulent être émerveillés, rêver, surpris, s'immerger, apprendre et comprendre. Seconde demande, ils veulent renforcer les liens avec leurs proches à 60%, c'est-à-dire partager des bons moments et "faire ensemble" avec leurs enfants ou leurs amis. Troisième attente, ils veulent vivre à leur propre rythme (se laisser vivre) à 52%. Quatrième demande, se recentrer sur soi, prendre soin de soi (36%). C'est une attitude très égoïste "avec une demande forte pour avoir des lieux d'isolement, de tranquillité". Enfin, dernière demande, 28% des Français veulent profiter des vacances pour consolider leur couple (renforcer leur complicité). On apprend par ailleurs que ce qui gâcherait le plus les vacances des vacanciers c'est une pluie non stop pour 58% d'entre eux ou la perte des valises pour 12% d'entre eux. A partir de ces conclusions, Patrice Caradec a déjà annoncé la prise en compte de ces attentes pour faire évoluer l'offre Lookea l'année prochaine. Cela devrait se traduire par la création de lieux calmes (piscines calmes d'un côté et piscines animées de l'autre), le développement de la restauration locale ou la mise en place de packs découvertes. "Quand les gens vont dans un Lookea en Turquie, ils veulent déguster des plats locaux et découvrir les Turcs" poursuit Patrice Caradec. Avant de conclure : "Mais il y a beaucoup de choses demandées que l'on fait déjà".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *