Malgré l’Egypte, Thomas Cook poursuit son redressement

Production

Le chiffre d'affaires de Thomas Cook s'est érodé de 0,9% à 1,656 milliard de livres (près de 2 milliards d'euros) sur les trois mois achevés au 31 décembre, à cause d'une baisse de la demande en vacances d'hiver en Egypte, qui reste marquée par les troubles politiques.La perte opérationnelle ajustée a pour sa part été ramenée à 56 millions de livres (67 millions d'euros) contre 66 millions de livres (79 millions d'euros) un an plus tôt, indique le groupe dans un communiqué. La directrice générale, Harriet Green, a salué de "rapides progrès dans la mise en oeuvre d'une stratégie de croissance rentable et durable" et s'est dite confiante dans la capacité du groupe a atteindre ses objectifs. Elle avait été nommée au printemps 2012 pour redresser l'activité du voyagiste, qui a frôlé la faillite en raison du printemps arabe et d'une demande en berne au Royaume-Uni. Thomas Cook a parallèlement annoncé la vente de Gold Medal – un distributeur de vols long-courriers, de réservations d'hôtels et locations de voitures – à Dnata, une filiale du groupe de Dubaï Emirates Group, pour 45 millions de livres (54 millions d'euros). Cette cession s'inscrit dans la stratégie de Thomas Cook, qui cherche à se concentrer sur son coeur de métier tout en se désendettant.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *