Marmara : « Nous voulons être les premiers sur l’Espagne »

Production

Pascal de Izaguirre, président de TUI France, annonce "un bilan très positif" pour l'été chez Marmara. Sur la période d'avril à septembre, il annonce une baisse des ventes de forfaits de 11%, compensée par une capacité réduite de 14%.Alors qu'avant, Marmara "prévoyait de grandes capacités puis délestait", explique t-il, cet été "nous n'avons fait aucun délestage, ce qui veut dire que notre programme était très bien calibré". L'été s'est également caractérisé par un fort taux de remplissage des avions, de l'ordre de 93%, ainsi que d'un boom des ventes de dernières minutes (34% de VDM en juillet et 38% en août). A retenir également que l'Espagne est devenue la première destination de Marmara (20% des ventes pour une offre en hausse de 30% par rapport à 2013). "Avant, c'était l'Afrique du Nord" où "nous étions surexposés", précise Pascal de Izaguirre, "mais maintenant nous voulons être les premiers sur l'Espagne". Il insiste aussi sur la qualité de l'offre Marmara. Il a "revu l'ensemble des contrats hôteliers", afin de sortir "les produits les moins qualitatifs". Le travail "de nettoyage" pour "se débarrasser des boulets" et qui concerne une bonne dizaine de contrats, coûte "fort cher" et sera achevé en octobre.
Il annonce également une année "satisfaisante" pour l'activité "spécialiste", avec, notamment, une croissance du volume d'affaires de NF de 14%. "On veut faire de Nouvelles Frontières le champion du sur-mesure abordable" dit-il encore. Pour Passion des Iles, il souligne le succès des destinations comme Cuba et les Bahamas. Et ajoute que la Rep. dom confirme "son fort développement sur le 'à la carte'".
Pascal de Izaguirre se félicite aussi des "excellents résultats" que donnent l'ouverture de Nouvelles Frontières aux réseaux tiers. Il évoque une part des ventes dans ces réseaux qui est passée "de 8 à 16%" et juge que "si l'on regarde la saison hiver, on est déjà à 20%…"
Pour ce qui concerne la distribution, le groupe s'appuie à fin septembre sur 79 agences intégrées et 166 franchisées, fruit de la fermeture de 23 agences et du transfert en franchise de 27 autres. A l'issue de cette réorganisation, TUI France veut parvenir à un réseau intégré de 37 agences NF et de 25 Marmara. L'occasion pour le patron du groupe de souligner le "très grand succès" du nouveau contrat de franchise, "déjà signé par une agence sur deux". Ce qui veut dire que "nous avons apaisé nos relations avec eux".
Dans ces conditions, il maintient son objectif de retour à l'équilibre pour fin 2015. Quant à cette année (les résultats seront publiés fin décembre), "même si nous ne serons pas profitables, nous aurons une amélioration considérable de nos résultats", surtout que l'hiver "s'engage très bien".

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *