Marmara s’autoproclame TO le moins cher de France

Production

"C’est prouvé, les vacances avec Marmara sont moins chères, sur toutes les gammes de produits" annonce le TO dans un communiqué de presse. Une étude comparative interne tend à prouver que Marmara propose "les meilleurs prix dans toutes les gammes de produits et au départ de toutes les régions de France". Florian Vighier, directeur général du TO va plus loin et ajoute : "nous proposons, à produit équivalent, des prix jusqu’à 50% inférieurs à ceux de nos concurrents, même là où on nous attend le moins". Ce satisfecit est illustré par quelques exemples. Ainsi sur un séjour d’une semaine au Gran Elba à Marbella en demi-pension, Marmara serait moins cher de 42% que Jet tours. Selon le TO, une telle différence de prix s'explique par un meilleur plan de vol, sachant que l'aérien représente 60 à 70% du prix du forfait. Sur un séjour d’une semaine en club (CM Mauritius) à l’Ile Maurice en formule tout compris, Marmara serait moins cher que Look (Lookéa Tarisa) de 20%. Ou encore sur un séjour d’une semaine en club en Crète en formule tout compris, le TO se dit moins cher de 16% en moyenne par rapport à Look, Fram, Thomas Cook, Héliades et Jet tours. Marmara énumère encore d'autres exemples de ce type. Précisons tout de même que la difficulté de ce genre d'exercice est de comparer des TO qui ne sont pas toujours vraiment comparables.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. J’ai rencontré cet automne une guide en Grèce et elle m’a raconté qu’elle avait travaillé pour Marmara tout l’été mais que l’agence réceptive qui est leur correspondant local a fait faillite.

    Par suite elle et ses collègues n’avaient pas été payés.

    Je me suis imaginé les acheteurs de Marmara imposer leurs prix à des réceptifs en leur faisant miroiter des volumes considérables de clientèle… puis les laisser tomber parce que les prix obtenus ne seraient pas réalistes (et pour des volumes considérables de clientèle).

    Un exemple à suivre ?

  2. Pour ma part j’ai rencontré beaucoup de guides au Maroc qui travaillaient pour Marmara.
    Le principe est simple : ils sont moins bien payés que les autres mais en contre-partie ils touchent beaucoup de commissions sur les ventes annexes.
    J’ai encore eu un client qui est revenu en me disant : on n’a pas pu visiter les tombeaux saadiens car c’était le jour de fermeture. heureusement le guide nous trouvé une occupation.. Devinez laquelle : un passage chez l’herboriste avec toutes les commissions qui vont avec…
    Pour info les tombeaux saadiens n’ont pas de jours de fermeture et c’est affolant le nombre de clients qui ont eu la malchance de tomber le jour de fermeture…

  3. Oui les mêmes qui mettent la pression aux fournisseurs et qui sous paient leurs salariés en France. Le tourisme de masse est une industrie dans laquelle une toute petite minorité d’individus s’enrichissent considérablement en tondant clients, prestataires et salariés et au mépris de toute règle éthique. Mais aujourd’hui les clients ont le choix. Comme au supermarché ils peuvent choisir entre le café de base et le café équitable. A eux de faire bouger les lignes.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *