Marmara vise 1,1 million de clients en 2008

Production

Marmara vient de lancer sa nouvelle brochure (voir) et annonce dans la foulée des objectifs ambitieux : 10% de clients en plus pour 2008.Avec un million de passagers dont 550.000 clients en clubs en 2007, le succès du modèle économique de Marmara n’est plus à démontrer. "Nous avons un modèle unique en France et peut-être même en Europe" explique Hervé Vighier, PDG de Marmara, "celui du TO low cost". Il repose sur trois critères : "les frais généraux les plus bas, les engagements à risque et les destinations (avec des départs de province) où les clients veulent aller". Evident ? Pas si sûr : "Tout le monde peut faire ce que je fais" poursuit-il, "à condition de prendre des risques", ce que tout le monde ne fait pas. "Nous avons par exemple signé des engagements pour 5 ans sur Palma". Ce n’est pas tout. "On peut encore améliorer la productivité. Nous allons mettre en place l’e-ticket ainsi que la dématérialisation des factures". Sûrement pas négligeable pour un TO qui édite 500.000 factures par an. Côté production, Marmara observe que la Turquie "se porte très bien", l’Egypte aussi, sans toutefois "retrouver les chiffres d’avant", la Tunisie est "en croissance", la Grèce et Palma "explosent". Bref de belles perspectives de croissance même si Hervé Vighier déplore "une baisse de tout ce qui est culturel et les circuits au profit du balnéaire". Par ailleurs, le TO veut continuer ses opérations de séduction à l’attention des agents de voyages. Après le succès du "Grand challenge Marmara" de vente sur les forfaits Maroc (lire), Marmara prépare une nouvelle opération à Djerba fin mars où il compte emmener entre 700 et 1.000 agents de voyages. Hervé Vighier avait décidé de renoncer aux salons professionnels comme Top Resa pour privilégier des opérations comme celles-ci. Il ne regrette pas sa décision : "ça coûte plus cher, mais ça rapporte beaucoup plus".

www.espacepro.to

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *