Mauvais été pour le Club Med

Production

Le Club Med a enregistré un recul d'activité et de chiffre d'affaires au troisième trimestre, plombé par la "morosité économique" sur les marchés français et belges, mais estime que les réservations pour l'hiver sont  "encourageantes".Entre début mai et fin juillet, le Club Med a réalisé un volume d'activité Villages de 321 millions d'euros, en recul de 4,9% à changes constants par rapport à la même période de l'an dernier. Le chiffre d'affaires du groupe recule de 4% sur le trimestre à changes constants, à 302 millions d'euros. Cette baisse est le "reflet du ralentissement sur les marchés belges et français", indique Club Med dans un communiqué. Quant aux réservations cumulées au 30 août 2014, exprimées en volume d’activité à taux de change constant, elles sont en baisse de 5,4% par rapport à l’été 2013, avec une capacité ajustée à -5,8%. A la même époque l’an dernier, plus de 90% des réservations de l’Eté avaient été enregistrées. En Amériques, les réservations sont à date en croissance de 3,6%, tirées par les bonnes performances du Canada. Les réservations en zone Asie sont en progression sur les dernières semaines tout en continuant à être pénalisées par la désaffection de la clientèle chinoise vers la Malaisie, et par la baisse des réservations sur le village de Phuket. Sur la zone Europe-Afrique, les réservations cumulées à date sont en repli de 7,6% sur la saison, subissant les effets des fermetures des villages de Belek (Turquie), El Gouna (Egypte) et Hammamet (Tunisie) et de la fermeture temporaire du village de Sinaï Bay (Egypte). Sur les 8 dernières semaines, les prises de commandes reculent de 10,7%, impactées principalement par la baisse de 14,9% des réservations en Europe-Afrique. En revanche, "les réservations à date sont encourageantes" dit encore le Club Med. Elles ont bénéficié d’une politique active d’early booking dans l’ensemble des zones géographiques. A la même date l’an dernier, plus d’un tiers des réservations de la saison hiver avaient été enregistrées. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *