Mondoterra se diversifie sur la Grèce et l’Asie centrale

Production

Le TO spécialiste de la Turquie avec sa marque Turquie Vision sort deux nouvelles brochures, "Grèce et ses îles", "Sur la Route de la Soie". Il s'appuie sur des partenaires réceptifs et son savoir-faire de TO pour la clientèle turque. Ses nouvelles offres s'adressent aux indviduels.Quatre fois moins de pax en un an sur la Turquie! C'est ce que Turquie Vision s'attend à enregistrer en 2016 sur le marché français. Etant donné le contexte géopolitique, les 1.000 pax visés pour cette année pourraient même sembler optimistes. Comme tous les observateurs, le TO (groupiste et à la carte) ne peut que constater la désaffection des Français pour son pays d'origine. Entre 2014 et 2015, il a perdu un tiers de sa clientèle (4.000 pax au lieu de 6.000) et de son chiffre d'affaires (4 M€ contre 6 M€ l'année précédente) sur la Turquie. Mais il veut y croire et sort une brochure de 190 pages sur la destination.
 
"L'offre va d'Istanbul à la Cappadoce. Tous les programmes plus à l'Est ont été supprimés" explique Fikret Antalay, président de Mondoterra. "On peut faire du tourisme sans problème, la Turquie est vaste comme une fois et demie la France", rappelle-t-il. En nouveauté, le TO propose l'écolodge Sagalassos 4* dans l'arrière-pays d'Antalya (p.96), une thalasso près de Kusadasi, des autotours le long de la côte, en Carie et Lycie, en combiné avec un séjour ou pas…
 
Des voyages culturels
Néanmoins, proposer de nouveaux axes est devenu une nécessité. Mondoterra, filiale française du réceptif et TO turc Koptur (*), propose donc cette année trois nouvelles programmations en plus de TurquieVision. Sous sa marque Mondoterra, il édite deux brochures, "la Grèce et ses îles" (120 pages) et "Sur la Route de la Soie". (32 pages) Il y ajoute une offre "Europe" (italie, Bohême, Malte)  disponible en ligne et auprès du bureau de Natacha Vitis-Robert à Paris.
 
Habitué à produire pour la clientèle turque "dans une centaine de destinations", le groupe a adapté son offre pour les Français. "Il y avait peu à faire, car nous sommes déjà spécialistes de voyages culturels, explique Martine Atalay, directrice de production. Nos programmes incluent les sites Unesco. Nous avons déjà sélectionné de bonnes adresses avec une bonne restauration. Car Turcs et Français ont en commun d'aimer bien manger. Et bien sûr, nous avons des guides francophones."
 
Des itinéraires originaux
L'offre "Europe" se compose de 4 circuits, 2 en Italie (Nord et Sud), 1 à Malte et 1 en Bohême (Prague, Vienne, Bratislava, etc.), "Des formules 8J/ 7N en pension complète, pas chères, dans des hôtels de bonne gamme" explique Murat Varlik, chef de produit Europe. 
 
En Iran, Ouzbékistan-Turkménistan, Géorgie-Arménie, l'originalité du TO réside surtout dans le choix de ses itinéraires. Le réseau de Turkish Airlines en connexion à Istanbul depuis Paris et la province (Marseille, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Lille) permet d'arriver et de sortir sur des villes différentes des autres TO français comme Tabriz ou Noukous.
 
La Grèce à la carte
Sur la Grèce, Mondoterra travaille avec le réceptif ViasunTours. "Nous sommes sur la destination depuis 45 ans, indique son président Claude Berthault, sans vouloir dévoiler les noms d'autres TO français. Nous sommes spécialiste du à la carte, notamment pour des programmes inter-îles et pouvons répondre dans les 12 heures." !la production Grèce est donc adaptée aux demandes individuelles.

Autre atout du TO: des séjours dans les iles du Dodécanèse depuis la Turquie. "C'est beaucoup plus rapide de passer par Izmir que par Athènes" explique Fikret Atalay.
 
Les objectifs restent modestes : 1500 pax sur la Grèce, 300 sur la Route de la Soie (programmes plus chers, à partir de 3.200 euros) pour un tarif "35% moins cher que les autres TO" assure le président de Mondoterra.
 
(*) Dans le groupe mondoterra, les agences Seletour Afat et Tourcom connaissent parfois mieux le réceptif Koptur référencé par leurs réseaux. 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *