Nouvelles Frontières se rêve en multi spécialiste

TUI France a décidé de redéfinir le positionnement marketing de ses tours opérateurs. A Marmara le marché généraliste. Nouvelles Frontières, Passion des Îles et Aventuria deviennent les spécialistes du groupe. TUI France ne veut plus être le "big problem" de sa maison mère et ambitionne de retrouver un équilibre financier à la fin de l’exercice 2013/2014 (soit fin septembre). Si la société qui agrège Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des Îles et Aventuria (Corsair n’entre plus dans le même périmètre), a achevé sa réorganisation et en a fini avec son plan social, elle travaille désormais sur le repositionnement marketing des différentes marques qui composent sont portefeuille tour operating. Côté TO généraliste, c’est Marmara qui est désormais appelé à prendre le leadership, avec ses clubs exclusifs dont le nombre va atteindre 36 cet été, dont 7 nouveautés. Plus surprenante est la décision prise par TUI de positionner Nouvelles Frontières comme un TO "spécialiste". A première vue, un spécialiste qui couvre 90 destinations et qui est à même de proposer des offres aussi différentes que du balnéaire ou du trekking, autant dire un spécialiste de tout, c’est précisément ce que l’on appelle un… généraliste. A première vue seulement. Parce qu’en fait, l’ambition de TUI pour NF, c’est d’en faire un multi spécialiste à même de proposer des offres quasi "à la carte", ou tout au moins d’une grande "flexibilité", permettant aux clients de piocher dans une gamme de produits très diversifiés et surtout, le plus souvent possible, exclusifs. Avec derrière tout ça, des lignes de productions extrêmement pointues, une baisse significative des engagements aériens et hôteliers "payés vides pour plein" au profit d’une politique d’allotements diversifiée (pouvant aller de 0 engagement à une obligation de 70% de réalisation en passant par des engagements avec différents délais de rétrocessions). Reste maintenant à savoir si les clients suivront. Si ces derniers sont généralement peut sensibles aux pures arguments marketing, le fait que NF mise sur des tarifs extrêmement compétitifs, grâce à la force d’achat et de négociation du groupe TUI, devrait en revanche trouver un écho chez les consommateurs. Et dans les agences de voyages, puisque TUI France veut ouvrir ses ventes à tous les réseaux de distribution. 

Réagir à l'article