Pierre & Vacances continue à rénover et agrandir ses sites

Production

Création de nouvelles typologies d’appartements plus vastes par regroupement de studios et deux pièces.
Dans la nouvelle production, neuf résidences à La Rochelle, Hyères et dans les Alpes ont été rénovées.
Deux résidences P&V voient le jour cet hiver dans les stations alpines de Vars et de Valloire.
Lancée l’an dernier, la politique de rénovation du parc prend de l’ampleur cette année. 1 209 appartements ont fait peau neuve en 2004 contre 876 en 2003, et la projection pour 2005 est de 598 appartements avec pour l’ensemble une majorité de résidences de la marque Pierre & Vacances. Dans un souci « d’élever la qualité de l’offre », le groupe a entrepris des travaux « d’envergure » portant sur la création de nouvelles typologies d’appartements plus vastes par regroupement de studios et de deux pièces, sur les aménagements intérieurs et sur la rénovation des façades et des parties communes. Dans la nouvelle production hiver, neuf résidences à La Rochelle, Hyères, Belle Plagne, Plagne 1800, Avoriaz, Val Thorens et Arc 1800 ont été rénovées et agrandies pour changer de « standing ». Deux d’entre elles ont d’ailleurs troqué l’enseigne Maeva pour celle de Pierre & Vacances. D’autre part, le groupe a racheté récemment d’anciens immeubles datant de plus de vingt ans qu’il compte transformer rapidement en logements pour les revendre à des particuliers. Lors de la présentation des nouveaux logos et de la nouvelle segmentation des marques mardi dernier (Cf. QDT n° 2413 du 02/09/04), le groupe a également dévoilé ses deux nouvelles destinations pour la saison hiver. Le 5 février prochain ouvrira au pied des pistes de la station de Vars (Hautes-Alpes) la résidence Pierre & Vacances L’Albane. Le même jour, la résidence Pierre & Vacances Les Chalets Valoria à Valloire (vallée de la Maurienne) accueillera ses premiers clients. D’autres nouveautés viennent se greffer dans les quatre brochures hiver du spécialiste (trois pour la marque Pierre & Vacances et une pour Maeva) telles que l’assurance « Garantie Neige » en cas de caprice météorologique, la possibilité de disposer de l’appartement dès 15 heures au lieu de 17 heures et de le garder jusqu’à midi au lieu de dix heures (excepté à Isola 2000), et de tester des mini-cures de deux jours, à raison de quatre soins par jour, dans toutes les destinations « thalassothérapie ».
« Le rebond espéré en 2004 n’aura pas lieu »

Selon Gérard Brémond, « le rebond espéré dans le tourisme en France en 2004 n’aura pas lieu en raison d’une croissance économique insuffisante ». Le PDG de Pierre & Vacances ajoute que « les États-Unis et l’Asie connaissent une croissance forte, alors qu’en Europe nous sommes dans une période de croissance molle ». Cependant, pour Gérard Brémond, il est encore prématuré de donner des tendances précises sur la fréquentation des Français car la saison ne sera « terminée que fin septembre ou octobre » et « les ventes de dernière minute peuvent influer sur les résultats ». Le PDG a tout de même concédé que la saison d’été s’annonçait « mauvaise à cause d’une France à deux vitesses. Le Sud-Est a particulièrement souffert par crainte de la canicule tandis que l’Ouest a pratiquement retrouvé son niveau d’avant. » Quant à la montagne, le mois de juillet a été « difficile » et le mois d’août « satisfaisant ». Le groupe dévoilera ses chiffres définitifs lors de la présentation de ses résultats annuels mi-octobre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *