Plein Vent: clap de fin pour les équipes de Saint-Laurent-du-Var

Production

21 salariés ont quitté hier le voyagiste selon le plan de licenciement économique. Et sept autres partiront d’ici fin avril. Six personnes vont continuer et travailler en bi-marque Plein Vent et Fram. La fin d’une aventure quasi trentenaire…

Les locaux de 400 m² sont bien vides

Ils étaient 36 hier, ils n’en restera que six. 21 salariés de Plein Vent ont quitté l’entreprise mardi 23 janvier, en accord avec le plan de licenciement économique qu’ils avaient choisi d’accepter. « C’est l’ADN de Plein Vent qui s’en va », constatait, amère, Véronique Vial, directrice d’exploitation, 26 ans de maison.

Sept autres salariés s’en iront d’ici fin avril : deux comptables la semaine prochaine, un autre comptable et le directeur financier respectivement le 31 mars et le 30 avril, « après avoir clôturé les comptes de l’exercice 2017 » selon Florence Livigni, déléguée du personnel.

 

Pour les trois représentants du personnel justement, Florence Livigni, Virginie Valot et Sarah Jarrar, leur date de départ sera déterminée après une réunion avec l’inspection du travail, le 30 janvier à Nice. Selon nos informations, Joost Bourlon, directeur général de Plein Vent, y sera présent.

 

Des commerciaux bi-marque

Quant aux six salariés restant dans l’entreprise, leur situation est variable. Quatre commerciaux en régions continueront à représenter les marques Plein Vent et Fram: Emmanuel Chapalain (individuels Normandie), Paolina Zunino (groupes Sud-Est), Malika Acraouchi (groupes Nord) et Magali Bossard. Une personne au service transport œuvrera désormais en télétravail. Une autre reste affectée à la permanence assistance aux clients Plein Vent et Fram.

 

Depuis le 23 janvier, les locaux de 400 m² en bord de mer à Saint-Laurent-du-Var (vendus début 2017, Plein Vent n’était plus que locataire) sont bien vides… Ces départs signent la fin d’une histoire. Celle d’un TO régional passé comme beaucoup d’autres par des hauts et bas et qui depuis le rachat de Fram/ Plein Vent par Karavel fin 2015 attendait d’avoir une visibilité sur son devenir jusqu’à l’annonce de restructuration en septembre dernier.

Si les salariés qui l’ont quitté ne croient pas à un avenir pour le TO, la marque Plein Vent est officiellement maintenue, le dernier catalogue été est d’ailleurs distribué en agences.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *